Category Archives for "Connaissance de soi"

1 croyances limitatives

Apprenez cette stratégie méconnue pour dire stop en 1 minute à vos croyances limitatives

Vous êtes-vous déjà posé la question de savoir pourquoi maîtriser le pouvoir de votre esprit est une des clés essentielles si vous souhaitez vivre l'existence désirée ? Parce que votre esprit est votre serviteur, et non votre maître. Les personnes qui réussissent partagent une compétence commune qui les différencie des autres : leur capacité à dire stop à leurs croyances limitatives. Dans cet exercice, apprenez à chasser vos pensées et croyances limitantes et à transformer la façon dont vous réagissez face aux challenges du quotidien.

croyances limitatives

« Tu n'y arriveras pas », « N'essaie même pas de lui parler, elle va te nier et tu vas subir la honte de ta vie. »

A ce sujet, ce genre de phrase vous dit quelque chose, par hasard ? Très probablement. Les croyances limitatives ont un effet déterminant sur nos comportements au quotidien. Et non des moindres.

Elles peuvent même jusqu'à affecter notre santé. Rien de moins. Il est donc important d'apprendre à gérer ces petits saboteurs aux pouvoirs insoupçonnés.

Dès lors, en transformant votre propre petite voix critique interne implacable, il va se passer dans votre cerveau quelque chose de totalement inattendu. Qu'est-ce donc ?

Votre esprit inconscient et votre esprit conscient vont alors se mobiliser comme une seule voix, enfin de vous faire arriver là où vous désirez.

En réduisant à néant le pouvoir de vos croyances limitatives, vous allez transformer la façon dont vous agissez face aux challenges du quotidien

Cette nouvelle capacité va faire de vous un gagnant. Car les personnes qui connaissent le succès, qu'elles soient entrepreneur(e)s à succès, sportif(ve)s de haut niveau ou encore leaders influents, connaissent ce phénomène elles aussi. Mais elles maîtrisent à leur avantage, leur petite voix critique interne.

Autrement dit, si vous ne la maîtrisez pas, c’est elle qui maîtrise votre vie, jusqu’au point où elle peut vous clouer sur place sur l’autoroute du succès et du bonheur.

En effet, votre petite voix intérieure a le don de vous présenter un nombre invraisemblable de fausses bonnes raisons de ne pas atteindre vos objectifs.

Souvenez-vous, nous avions parlé dans ce blog, de l'amygdale. Cette petite zone du cerveau particulière. L'amygdale a comme première fonction, de vous préserver d'un danger potentiel.

Aussi, lorsque nous essayons d'accomplir un objectif de notre vie, nous nous retrouvons forcément loin de notre zone de confort et de nos habitudes. Or, l'être humain déteste le changement. Tout changement - même positif est donc considéré comme un danger potentiel pour l'amygdale de notre cerveau.

C'est la capacité à gérer leur petite voix intérieure critique (et donc leur croyances limitatives) qui fait l'apanage des gagnants

C’est donc la différence entre les personnes qui parviennent à réaliser de grandes choses dans leur vie, et le reste du monde. En y regardant de plus près, nous sommes tous égaux devant les caprices de notre esprit.

Dès lors, ne vous y détrompez pas. Votre façon, de gérer votre petite voix intérieure fait la différence. Pensez à Neil Armstrong. Le premier homme à avoir posé le pied sur la Lune.

Pensez-vous qu'au moment où il s'apprêtait à monter dans la fusée spatiale qui l'envoyait sur la Lune, aucune pensée ou dialogue intérieur ne s'immisça dans son esprit ? Si, bien entendu.

A ce sujet, est-il raisonnable de penser qu'une pensée limitante du type « Es-tu sûr de vouloir monter dans cette navette ? », ne s'est jamais manifestée dans son esprit ? Le contraire serait étonnant.

A ce propos, de votre côté, quelle aurait été votre état d'esprit en mettant votre premier doigt de pied dans la navette spatiale s'apprêtant à décoller pour l'histoire ?

Pourtant, cet homme d'exception ne s'est pas laissé impressionner par ces petits diables mentaux que sont les pensées négatives, et les images défaitistes. Cette capacité peu commune à se défaire de vos petits démons intérieurs peut donc faire une grande différence dans votre vie.

Comment combattre ses croyances limitatives l’a aidé à vaincre le cancer du pancréas

Steven Lewis est un miraculé. Médecin et physiologue diplômé de l'université de Stanford en mille-neuf-cent-septante-sept, son histoire pourrait faire sérieusement réfléchir sur l'impact des pensées négatives sur le mental.

Savez-vous que cet homme a survécu à deux cancers consécutifs du pancréas, cancer gravissime considéré comme étant l'un des plus meurtriers chez l'Homme. Pourtant annoncé comme mort en sursis, Steven Lewis refusa bec et ongles de laisser ses croyances limitantes le mettre à genoux. Alors que la mort l’attendait pourtant de pied ferme.

Surtout, au lieu de succomber à la défaite pressentie par le corps médical, il prit une décision délibérée quotidienne de changer radicalement d'attitude. Dans son livre The Ripple Effect: How a Positive Attitude and a Caring Community Helped Save My Life,

Steve Lewis nous confie qu'avant la nouvelle de son cancer, il était une personne plutôt optimiste, se laissant néanmoins parfois avoir du mouron, lorsque il était confronté aux petits obstacles de la vie quotidienne.

Cependant, avec l'arrivée brutale de son cancer, Steve changea complètement d'attitude au quotidien.

Sentant en lui comme une force vitale, il décida bec et ongles de concentrer toute son énergie sur son bien-être, et celui de ses proches.

Que ce soit dans les choix des films qu'il regardait, dans la nourriture qu'il mangeait, et dans le choix des paroles qu'il utilisait au quotidien. Vis-à-vis de lui-même et de sa famille.

En outre, Après beaucoup de recherches sur l'impact du mental sur le physique, il pensait de plus en plus que les émotions et les pensées négatives nuiraient tout autant à son système immunitaire, qu'à son état d'esprit. Il prit donc la décision quotidienne de croire que malgré la gravité de la maladie, il avait le contrôle sur une chose. Une seule chose. Qu'était-elle ?

Chacun possède des capacités inexploitées pour faire face positivement aux défis de la vie

En se parlant positivement, et en restant sourd à ses propres petites voix intérieures défaitistes, il fit le choix de se considérer comme un survivant, plutôt que comme une victime.

Chaque jour de son long combat. Et Dieu sait pourtant si celui-ci fut difficile. Entre traitement expérimental, opérations à répétitions, chute de cheveux et défaitisme du staff médical.

​Après cela, quelques années plus tard, après une rechute et un deuxième cancer du pancréas, Steven Lewis est aujourd'hui, à soixante-six ans, libéré du cancer. En excellente santé après plus de cinq ans de rémission.

Dans son livre, il affirme que son attitude positive l'a grandement aidée à rester à flots, malgré le tsunami qui s'était abattu sur lui et sa famille.

Avec le recul, il se rend compte que la façon dont nous nous parlons et faisons fi de nos croyances limitatives , peut être un adjuvant décisif. Tant dans un combat contre le cancer, que dans nos challenges du quotidien.

Aujourd'hui, son expérience du cancer lui a fourni un cadeau inestimable : une attitude positive qui lui a vraiment sauvé la vie. En faisant la sourde oreille à ses peurs et à ses pensées négatives malgré l'adversité, il envoya à son cerveau un message clair : il ne voulait pas du statut de victime, mais plutôt le statut de survivant.


En d'autres termes, son obstination, d’avoir gardé son moral à flot l’ont sauvé. Tel est le pouvoir de la pensée positive.

Il vit aujourd'hui dans le sud de la Floride avec sa femme Karen. Auteur et conférencier, il sensibilise le monde entier sur le pouvoir de la pensée dans la lutte contre le cancer. Car votre cerveau - comme je l’ai dit auparavant - est un organe qui est conçu pour atteindre des objectifs. Qu'ils soient négatifs ou positifs.  

Choisissez bien la manière de vous parler dès aujourd'hui

Ainsi, lorsque vous prendrez conscience qu'il est possible de maîtriser vos pensées et croyances limitantes, vous comprendrez alors qu'apprendre à devenir maître - et non esclave de votre cerveau - est avant tout un choix. Et non plus une fatalité. Cette petite différence sera LA différence qui fera toute la différence dans votre vie. 


Selon vous, combien d'opportunités et d'occasions avez-vous loupées dans votre vie à cause des caprices de votre esprit ? Êtes-vous totalement maître de votre monde intérieur ? Parvenez-vous à dompter les petits diables sortis de votre boîte mentale ?

Il est donc important que vous puissiez dès aujourd'hui apprendre à gérer votre petite voix intérieure. Car ce petit pas pour votre esprit sera un grand pas dans votre existence. Rien de moins.

[Exercice] : combattez vos pensées et croyances limitatives

A ce propos, l'exercice ci-dessous est primordial si vous désirez-vous aussi devenir maître de ce que vous pensez et des images que vous produisez dans votre esprit. Si vous ne le faites pas, vous vous laisserez berner par vos petits diables mentaux sortis de leur boîte. Et ceux-ci peuvent être de vrais empêcheurs de tourner en rond dans votre existence.

Étape numéro 1

Soyez très attentif(ve) aux pensées et dialogues internes négatifs qui vous viennent en tête au cours de votre journée. Ces pensées négatives peuvent aussi se représenter sous la forme de scénarios défaitistes. Dès qu'une de ces pensées ou scénario défaitiste vous vient en tête, prenez-en conscience tout de suite.

Étape numéro deux

Après cela, vous prenez maintenant conscience de chaque pensée et croyance limitante dès qu'elle apparaît dans le champ de votre esprit. Tel un metteur en scène de votre esprit, diminuez alors volontairement le volume de ces pensées négatives.

Imaginez que vous possédez un bouton de volume mental dans votre esprit. Tournez-le à gauche afin de diminuer le volume de votre pensée négative.

Mieux, en tant que metteur en scène mental, vous pouvez déformer la tonalité de ces pensées négatives et leur attribuer des sonorités comiques, aiguës ou encore déjantées. Un peu comme celles des personnages de dessins-animés de type Cartoon.

Faites d'ailleurs le test : commencez à vous réprimander intérieurement comme vous pourriez le faire habituellement. Mais à la différence près, transformez cette petite voix intérieure pour qu'elle ait la voix de Homer Simpson, par exemple.

Aussi, faites réellement le test quelques secondes dans votre esprit. Alors, comment réagissez-vous ? Je serais prêt à parier que l'impact émotionnel de ces pensées négatives a été totalement transformé.

C'est le pouvoir insoupçonné des sous-modalités. En réalisant cela, vous re-paramétrez les messages envoyés à votre cerveau. Et celui-ci va alors automatiquement réagir de façon différente. En réduisant ou en anéantissant l'impact négatif de vos pensées. Même les plus sombres.

Par conséquent, la symphonie tragique, s'est transformée en air de comédie musicale. La montagne s'est transformée en taupinière. Dark Vador s’est transformé en Homer Simpson.

Vous pouvez aussi réduire ou anéantir l'impact négatif des scénarios défaitistes qui vous viennent en tête

Faites le test. Repensez maintenant à un événement négatif ou déplaisant qui est survenu dans votre vie. Reconnectez-vous mentalement à ce scénario et prenez le temps quelques secondes de voir ce qu'il y a à voir. D'entendre ce qu'il y a à entendre ou de ressentir ce qu'il y a à ressentir.

Quelle est la luminosité de cette scène mentale ? L'image, est-elle grande ? Vous paraît-elle proche de vous ? Maintenant, diminuez volontairement la taille de ce souvenir mental. Rendez l'image de ce souvenir plus en plus foncée, et de plus en plus floue.

A ce sujet, que ressentez-vous à présent ? Il y a de fortes chances que l'impact émotionnel de se souvenir déplaisant ait été réduit quasi à néant. Et ce, en quelques secondes à peine.

Étape numéro trois

Appliquez le pouvoir des sous-modalités dès qu'une pensée négative ou une image défaitiste vous apparaît instantanément à l'esprit. Ce faisant, vous allez re-paramétrer les signaux que vous envoyez à votre cerveau.

Et celui-ci a automatiquement vous fait réagir différemment face aux images et aux pensées qui envahissent quotidiennement votre esprit.

En conclusion, ne l'oubliez pas, vous êtes le metteur en scène de votre esprit. Alors libérez le Steven Spielberg qui est en vous. Et mettez définitivement au tapis, les images, les pensées et croyances limitatives qui ne vous conviennent pas. C'est vous qui avez le pouvoir.

« Le plus important est de ne jamais être négatif à propos de soi-même. (…) Je vais à chaque match convaincu que je vais gagner. Il n’y a rien d’autre à faire. »

Jimmy Connors

croyances limitantes

Vous désirez dire bye-bye à vos croyances limitantes sans savoir par où commencer ?

Si vos croyances limitantes actuelles, vous paraissant encore immenses comme une montagne dans votre esprit, se transformaient alors en taupinière, qu'est-ce que cela changerait pour vous ? Découvrez dans cet exercice comment effacer en quelques minutes à peine toutes les croyances limitatives que vous portez en vous-même depuis toujours (ces freins à main invisible de votre esprit qui vous empêchent d'avancer sur l'autoroute de la vie).

croyances limitantes

A ce sujet, cela peut paraître étonnant, mais en y regardant de plus près, cela ne l'est pas. Pourquoi ? Parce que nous allons utiliser à votre avantage, un puissant mécanisme de votre esprit. Ce puissant mécanisme s'articule autour du principe des sous-modalités. Souvenez-vous en, nous l'avons déjà vu dans cet article.

Autrement dit, si vos croyances limitantes actuelles, vous paraissant encore immenses comme une montagne dans votre esprit, se transformaient alors en taupinière, qu'est-ce que cela changerait pour vous ?

Et si, au lieu que vos croyances limitantes actuelles vous faisant broyer du noir, vous fassent soudainement voir la vie en rose, cela changerait-il la donne ?

Bien évidemment. Et tel est le but de l'exercice. Transformer vos montagnes infranchissables, en taupinières minuscules. Rendre vos croyances limitantes les plus noires en joyeuses croyances dynamisantes, lumineuses et éclatantes. Alors ne perdons plus de temps. Et commençons dès maintenant l'exercice.

[Exercice] : comment dire bye-bye à vos croyances limitantes

Étape numéro un

Trouvez un endroit calme de votre maison où vous êtes sûrs de ne pas être dérangé. Coupez votre téléphone portable. Asseyez-vous confortablement sur une chaise ou peut-être dans votre divan.

Après cela, fermez les yeux, et prenez quatre grandes respirations. L'objectif est que vous puissiez entrer dans un état de grande relaxation, proche de l'état mental thêta[1]. Une fois que vous êtes dans cet état de réceptivité et de calme mental, commencez alors l’exercice.

Étape numéro deux

Pensez à une nouvelle croyance dynamisante que vous aimeriez pouvoir intégrer dans votre esprit.

A ce propos, les croyances du succès - que vous avez assimilées dans cet article - peuvent vous servir de modèles de référence. Ou par exemple, vous pourriez avoir envie de croire que « vous méritez d’être aimé pour ce que vous êtes », mais que ce n’est pas encore le cas pour le moment.

Surtout, vous avez cette nouvelle croyance dynamisante souhaitée en tête ? Placez-la alors mentalement par l'imagination dans votre main droite. Comment procéder ?

Par conséquent, je vous invite à utiliser votre imagination, afin d'imaginer la sensation que cette nouvelle croyance peut créer en vous. Une fois que vous êtes connecté à cette sensation positive, transférez-la mentalement vers votre main droite ouverte.

Étape numéro trois

Après cela, pensez maintenant à une croyance positive dont vous êtes certain(e) à propos de vous, de vos talents.

Par exemple, peut-être, possédez-vous la certitude que vous êtes un(e) excellent cuisinier(e) ?

A ce sujet, vous avez votre croyance positive en tête ? Parfait. Une fois que vous êtes connecté(e) à la sensation positive liée à cette croyance positive, transférez-la mentalement vers votre main droite ouverte.

Étape numéro quatre

Après cela, faites-en de même à nouveau avec une autre croyance positive à propos de vous-même.

Pensez à une autre croyance positive dont vous êtes certain(e) à propos de vous, de vos talents. Par exemple, peut-être, possédez-vous la certitude que vous avez un grand sens de l’humour ?

Ok. Vous avez votre nouvelle croyance positive en tête ? Parfait. Une fois que vous êtes connecté(e) à la sensation positive liée à cette croyance positive, transférez-la mentalement vers votre main droite ouverte.

Étape numéro cinq

Que ressentez-vous maintenant, une fois que vous avez placé ces trois croyances dynamisantes dans votre main droite ?

Dès lors, si vous deviez ressentir une émotion positive, forte représentant ces trois croyances positives, quel serait cette émotion positive ? Pouvez-vous vous reconnecter à un moment de votre vie où vous avez déjà ressenti une émotion positive de ce genre ?

Autrement dit, reconnectez-vous émotionnellement quelques dizaines de secondes à cette sensation positive.

A ce propos, si ces trois croyances devaient avoir une forme, quel serait cette forme ? Si ces trois croyances, placées dans votre main droite, devaient avoir une couleur, quelle couleur auraient-elles ?

Et maintenant, si un son devait symboliser ces trois croyances, à quoi correspondrait ce son ? Pouvez-vous imaginer ce son dans votre esprit ?

Surtout, si ces trois nouvelles croyances devaient être symbolisées sous la forme d'une phrase positive, quel serait cette phrase ? Pouvez-vous la répéter en vous-même ?

Étape numéro six

Après cela, ouvrez maintenant votre main gauche. Placez-y mentalement une de vos anciennes croyances limitantes (que vous avez découvertes il y a peu sur ce blog) qui limite actuellement vos horizons de vie. Reprenez contact avec une de ces croyances. Vous y êtes ?

Puis, transférez-la mentalement dans votre main gauche. Si votre croyance limitante devait avoir une couleur, quelle serait-elle ? Si elle devait avoir une texture, quelle serait-elle ? Si elle devait avoir un poids, quel poids pèserait-elle ?

A ce sujet, si un son devait symboliser cette croyance limitante, quel son sortirait de cette croyance limitante ? Pouvez-vous l’imaginer dans votre esprit ? Si cette croyance négative devait vous dire quelque chose en ce moment, que vous dirait-elle ?

Étape numéro sept

Après cela, nous allons maintenant procéder au transfert de croyances.

Aussi, reprenez la couleur qui symbolise vos trois croyances dynamisantes de votre main droite. Vous l'avez en tête ? Parfait.

Imaginez alors maintenant que cette couleur commence à se verser sous la forme d'un liquide très rapidement dans votre main gauche. Vous pouvez même imaginer un bruit qui accompagne ce transfert.

Surtout, l'objectif de la manœuvre, c'est que votre croyance limitante, contenue dans votre main gauche, s'imprègne de la couleur de vos trois croyances positives venant de la main droite.

C'est un peu comme si on transférait la couleur de droite, sur la couleur de gauche.

Étape numéro huit

Après cela, prenez maintenant le son qui caractérise la croyance limitante de votre main gauche, et transférez-le mentalement vers votre main droite. Que fait votre main droite lorsqu'elle reçoit ce son ?

Étape numéro neuf

Après cela, transférez maintenant le sentiment positif de votre main droite, vers votre main gauche. Un peu comme si vous transfériez un liquide du verre de votre main droite vers le verre de votre main gauche. Comment réagit votre main gauche lorsqu'elle reçoit ce sentiment ?

Étape numéro dix

Après cela, unissez maintenant physiquement vos deux mains ensemble. Elles sont donc unies fermement.

Puis, secouez-les ensemble, comme si vous souhaitiez secouer les croyances contenues dans vos deux mains.

Faites-le réellement pendant quelques secondes. De façon imagée, c'est un peu comme si l'ensemble de vos croyances s'était mélangé les unes aux autres, pour ne faire qu'un.

Vous trouvez cela bizarre ? Pourtant, ce simple geste en apparence est en réalité, une opération mentale hautement stratégique. C’est le principe des sous-modalités en action. La montagne infranchissable est devenue une taupinière.

Étape numéro onze

Après cela, desserrez vos deux mains. Observez maintenant votre main gauche. Que ressentez-vous vis-à-vis de la croyance limitante qui s'y situait, il y a encore quelques instants ? Si l'exercice est bien fait, vous devriez maintenant ressentir comme une libération vis-à-vis de votre croyance limitante.

Et c'est tout à fait normal. Car votre cerveau a littéralement réduit à néant, l'impact émotionnel de votre ancienne croyance limitante.

Par conséquent, si vous ressentez encore une gêne vis-à-vis de votre croyance limitante de départ, refaites encore l'exercice quelquefois. Lorsque votre cerveau aura totalement complété ce transfert, votre croyance limitante de départ sera alors transformée en croyance dynamisante.

Étape numéro douze

En conclusion, refaites l'exercice complet pour chacune des croyances limitantes dont vous souhaiteriez-vous débarrasser.

[1] Si vous le désirez, téléchargez l'audio au format mp3 « état mental thêta ». Cet audio particulier possède la capacité de vous emmener rapidement dans un état de grande relaxation :


 http://vous-illimite.com/outils-gratuits/ 

Possédez-vous des croyances limitantes ? Si oui, pourquoi – et surtout comment changer immédiatement !

Qu’auriez-vous à gagner, si vous commenciez à penser que chaque événement difficile contient la graine de quelque chose de meilleur ? Qu'arriverait-il si vous vous mettiez à penser que la vie est pleine d'opportunité, plutôt que de penser que la vie est remplie d'obstacles insurmontables ? Découvrez dans cet exercice, comment changer vos croyances limitantes en croyances dynamisantes. Désserez les freins qui vous empêchent encore de créer de la magie dans votre existence.

A ce propos, les personnes qui réussissent à vivre des choses extraordinaires, savent en effet à quel point, il est important de desserrer le frein à main que sont les croyances limitantes, pour voyager vers de nouveaux horizons.

Vous pouvez choisir vous aussi de voyager en première classe dans l'avion du succès, plutôt que de vous contenter d'un vieux raffut qui vous écrasera dans l'océan de l'existence.

Par conséquent, en créant de nouvelles croyances dynamisantes, je vais vous apprendre à casser les briques mentales qui limitent actuellement ce que vous êtes capables d'accomplir. De faire. Et de vivre dans votre existence.

[Exercice] apprenez à éliminer les croyances limitantes

[1]Prenez votre carnet de notes personnel (munissez-vous d'un cahier vierge au format A4), et notez le titre de l’exercice sur une nouvelle page vierge. Puis, commencez l’exercice en y recopiant toutes les étapes qui suivent.

Étape 1

  • Quelles sont vos croyances limitantes ou dynamisantes personnelles provenant directement de votre environnement (familial, professionnel ou encore scolaire) ?

Après cela, complétez ce qui suit.

À cause de mon environnement, je crois fermement que :

(Je suis…., je peux……, je ne peux pas……….., je dois……….., je ne dois pas……………..)


  • ....................................................................
  • ....................................................................
  • ....................................................................
  • ....................................................................
  • ....................................................................

EXEMPLE !

  • À cause de mon environnement, je crois fermement que je peux toujours compter sur les autres en cas de besoin.
  • À cause de mon environnement, il m’est impossible de croire que je peux bâtir une relation amoureuse durable.

Étape  2

  • Quels sont les événements majeurs (positifs ou négatifs) de votre vie
    que vous avez vécus jusqu’à aujourd’hui ?
  • ....................................................................
  • ....................................................................
  • ....................................................................
  • ....................................................................
  • ....................................................................

Après cela, je vous demande de compléter les phrases suivantes :

  • Comme conséquence de l’événement 1, je crois fermement…
  • .....................................................................

À propos de la vie, des autres, de ce que je suis, d’une capacité, de mes faiblesses, de mes limites.

  • Comme conséquence de l’événement 2, je crois fermement…
  • .....................................................................

À propos de la vie, des autres, de ce que je suis, d’une capacité, de mes faiblesses, de mes limites.

  • Comme conséquence de l’événement 3, je crois fermement…
  • .....................................................................

À propos de la vie, des autres, de ce que je suis, d’une capacité, de mes faiblesses, de mes limites.

  • Comme conséquence de l’événement 4, je crois fermement…
  • .....................................................................

À propos de la vie, des autres, de ce que je suis, d’une capacité, de mes faiblesses, de mes limites.

  • Comme conséquence de l’événement 5, je crois fermement….
  • .....................................................................

À propos de la vie, des autres, de ce que je suis, d’une capacité, de mes faiblesses, de mes limites.

EXEMPLE !

  • Comme conséquence de l’événement n° 1 (ma rencontre avec untel), je crois fermement... Que la vie est une aventure dans laquelle on évolue et dans laquelle on apprend des choses sur soi.
  • Comme conséquence de l’événement n° 2 (mon accident de voiture), je crois fermement... Que les gens sont des chauffards et qu’il ne fait pas bon prendre la route le soir en voiture.

Étape 3

  • Quels sont les livres les plus influents que vous ayez lus ou les connaissances que vous avez acquises dans votre vie, grâce à votre expérience accumulée ?
  • ....................................................................
  • ....................................................................
  • ....................................................................
  • ....................................................................
  • ....................................................................

Après cela, je vais vous demander de compléter la phrase suivante :

Que croyez-vous à propos de la vie, des autres, de ce que vous êtes, de vos capacités, de vos faiblesses, de vos limites, comme résultat de l’acquisition de vos connaissances ?

  • .....................................................................

EXEMPLE !

  • Après avoir lu les 48 lois du pouvoir, je crois fermement que la vie ne dépend pas des autres et des circonstances, mais de mes propres décisions.
  • Après avoir visité un hôpital où se trouvaient des cancéreux, je crois fermement que la vie est courte,et qu’il faut savoir profiter de chaque instant.

Étape 4

  • Faites une liste de cinq choses que vous avez accomplies dans votre vie et dont vous êtes fier(e).

A ce propos, découvrez quelles en sont les croyances dynamisantes respectives qui en sont à l’origine. Par exemple, une croyance pourrait être : « Parce que je savais que j’étais capable de faire face à ce challenge et de le réussir. »

  • ....................................................................
  • ....................................................................
  • ....................................................................
  • ....................................................................
  • ....................................................................

EXEMPLE !

- J’ai été capable d’escalader le Mont Blanc... Parce que je savais que je possédais la capacité de vaincre la peur du vide.

- J’ai réussi mes études de droit... Parce que malgré les difficultés, j’ai été persévérant dans l’effort.

Et après ?

Maintenant que vous venez de prendre conscience de votre système de croyances limitantes et dynamisantes personnelles, je vous invite à lire a suite de cet article en cliquant ici.

Le but de la manœuvre ?  

Comparez vos croyances limitantes et dynamisantes personnelles aux croyances du succès communes aux personnes qui ont accompli des exploits, malgré l'adversité. Qu'ont-elles de différent avec les vôtres? Qu'ont-elles en commun ?

En conclusion, prenez le temps de comparer les croyances du succès, à celles qui sont vôtre actuellement. Car vous possédez actuellement des croyances limitantes qui vous empêchent d'avancer sur l'autoroute de la vie comme vous le désirez. Il est temps de les éliminer.

[1] Si vous le désirez, téléchargez votre carnet de bord du succès et imprimez-le afin d'y écrire directement les réponses de votre exercice :

 http://vous-illimite.com/outils-gratuits/ 
comment donner un sens à sa vie

De la rue à Harvard, l’histoire inspirante de Liz Murray – ou comment donner un sens à sa vie

Comment donner un sens à sa vie ? L'histoire inspirante de Liz Murray, va vous éclairer sur comment nos croyances dynamisantes peuvent nous catapulter vers l'existence que nous désirons. Même si nous vivons dans un environnement à priori difficile. Découvrez dans cet article, comment elle décida de transformer ses croyances limitantes en croyances dynamisantes, et réussit à totalement transformer sa vie pour le meilleur.

comment donner un sens à sa vie

A ce propos, saviez-vous que Liz Murray est une conférencière bien connue aux États-Unis.

Née dans une famille pauvre de New-York, elle grandit autour de parents toxicomanes. Vers l’âge de seize ans, elle quitta la maison familiale et se retrouva sans domicile fixe dans les rues de New-York. A cette époque, elle avait bien du mal à découvrir comment donner un sens à sa vie difficile.

Lisez plutôt... Elle dormait sur les bancs publics ou sur les bouches d'égout de la ville de New-York. Un jour, elle apprit le décès de sa maman, malade du sida. Ce moment tragique pour Liz Murray fut cependant un déclic dans sa vie.

De ce moment tragique, naquit dans son esprit une prise de conscience aussi soudaine qu'inattendue :

« Si tu continues comme ça Liz, ton séjour sur terre ne se prolongera plus pendant très longtemps. Ta maman est morte de ses égarements. Continue, et tu connaîtras le même sort qu'elle...

... Alors décide de donner un nouveau sens à ta vie. Bas-toi et regarde désormais vers l’avant. Sois plus forte que ton destin, et crois aux possibilités qui s'offrent à toi. Crois en toi, retourne à l'école. »

C'est ainsi que Liz Murray, forte d'une détermination nouvelle, entra à Harvard

Elle était si convaincue et déterminée à réussir, qu'elle obtient une bourse du New-York Times pour entrer dans la prestigieuse université.

Par conséquent, son état d'esprit était tel qu'elle pensait qu'il était possible de réussir. Que la réussite était à sa portée. Il suffisait juste d'y croire et de se donner les moyens d'y arriver.

Aujourd'hui, Liz Murray a donné un tout autre sens à sa vie. Elle est devenue un auteur à succès et une conférencière très prisée aux États-Unis. Son histoire personnelle inspira d'ailleurs en 2003 le film De sans-abri, à Harvard : l'histoire de Liz Murray.

Dès lors, selon vous, quelle différence existe-t-il entre Michael Carroll et Liz Murray ? Tous deux ont pourtant été éduqués dans des environnements défavorables.

La différence fondamentale, c'est que le premier est resté enfermé dans ses croyances limitantes. Et que la deuxième se posa la question de savoir comment donner un sens à sa vie, malgré les circonstances défavorables du départ.

En d'autres termes, Liz Murray, au contraire décida fermement de transformer ses croyances limitantes, en croyances dynamisantes.

Par conséquent, en transformant les limites des champs du possible, elle fit une différence dans sa propre vie, et dans celle de millions de lecteurs américains. 

Ce n'est pas tant l'endroit où nous vivons que nos capacités à croire en nous-mêmes qui font la différence

Dès lors, en transformant sa vision de la vie, elle révisa complètement ses croyances profondes. Comment donner un sens à sa vie ? Appliquez la formule suivante...

Événements + réactions = résultats

Vous aussi, vous pouvez apprendre à transformer vos croyances limitantes en croyances dynamisantes et redonner un tout autre sens à votre vie. Que se passerait-il dans votre existence si vous transformiez votre état d'esprit en pensant à partir d'aujourd’hui que vous avez les capacités à créer de la magie de votre existence ? 


Surtout, qu’auriez-vous à gagner désormais, si vous commenciez à considérer comme étant vôtre,  la conviction que rien n'arrive par hasard dans la vie. Et que chaque événement difficile contient la graine de quelque chose de meilleur.

De même, qu'arriverait-il si vous vous mettiez à penser que la vie est pleine d'opportunité, plutôt que de penser que la vie est remplie d'obstacles insurmontables ?

Comment donner un sens à sa vie commence avant tout par changer vos croyances limitantes en croyances dynamisantes

Vous desserrez alors les freins qui vous empêchent peut-être encore aujourd'hui de créer de la magie dans votre existence. 


A cet effet, les personnes qui réussissent à vivre des choses extraordinaires, savent en effet à quel point, il est important de desserrer le frein à main pour voyager vers de nouveaux horizons.

Vous pouvez choisir vous aussi de voyager en première classe dans l'avion du succès et bonheur, plutôt que de vous contenter d'un vieux raffut qui vous écrasera dans l'océan de l'existence.

En conclusion, en créant de nouvelles croyances dynamisantes, je vais vous apprendre à casser les briques mentales qui limitent actuellement ce que vous êtes capables d'accomplir, de faire et de vivre dans votre existence.

« Nous pouvons seulement être ce que nous pensons pouvoir être. Nous pouvons seulement avoir ce que nous pensons pouvoir posséder. Ce que nous faisons, ce que nous sommes, ce que nous avons, tout cela dépend
de nos pensées. »

R. Collier

1 auto sabotage

Comment stopper l’auto sabotage ? L’incroyable histoire de Michael Carroll (ou ce que les gens heureux ne font jamais)

Vos croyances psychologiques déterminent ce que vous êtes capables de faire ou de réaliser dans votre existence. Découvrez dans cet article, combien l'histoire de Michael Carroll est édifiante. Elle montre à quel point le pouvoir de nos croyances psychologiques peut littéralement nous catapulter vers l'existence de nos rêves. Ou au contraire, être une rampe de lancement vers l'auto Sabotage.

auto sabotage

Aussi, vous êtes déjà un(e) habitué(e) de ce blog ? Vous avez alors probablement déjà conscience de trois choses essentielles, si vous désirez cultiver le succès dans votre existence.

En premier lieu, vous savez maintenant qu’il est essentiel d’embrasser votre passé. Tout comme vous venez de prendre conscience que la vision du succès est essentielle, si vous désirez savoir où vous rendre dans votre existence.

Autrement dit, savoir quel avion prendre est donc primordial si vous souhaitez vous rendre là vous désirez dans l'existence. Mais qu'adviendrait-il selon vous, si l'avion dans lequel vous voyagez laissait ses aérofreins durant toute la durée du vol ?

A ce sujet, si vous ne savez pas ce que sont les aérofreins d'un avion, vous vous rendez compte de leur utilité lorsque vous atterrissez. Ce sont les freins qu'utilise l'avion pour diminuer sa vitesse lors de l'atterrissage. Si l'avion, par contre, laissait actif les aérofreins alors qu'il est en vol, il perdrait de la vitesse et s'écraserait.

Votre système de croyances est  un peu comme ces aérofreins dans votre existence 

Savez-vous que vos croyances personnelles peuvent devenir un véritable cause d'auto sabotage dans votre vie si vous n'y prenez pas garde.

Dès lors, si vous laissez vos croyances psychologiques vous freiner, l'avion du succès dans lequel vous souhaitez voyager n'atterrira jamais.

Autrement dit, même si vous possédez la meilleure vision et volonté du monde pour réussir votre existence, votre système de croyances psychologique peut littéralement vous faire échouer.

Tout comme vous rendre malheureux, triste ou encore déprimé. Vos croyances psychologiques déterminent ce que vous êtes capables de faire ou de réaliser dans votre existence.

A ce sujet, vous avez construit au fur et à mesure de vos expériences de vie, une prison mentale qui détermine votre zone de confort personnelle.

Votre zone de confort personnelle

Votre zone de confort est votre limite mentale invisible qui délimite les choses que vous vous sentez capables de faire, des choses que vous vous sentez incapables de faire.

Par conséquent, elle délimite donc les champs du possible dans votre existence et peut auto saboter bien malgré vous, tous vos efforts pour atteindre le succès et le bonheur edans votre vie.

Voilà ce que sont vos croyances psychologiques

A cet effet, les personnes qui rencontrent le succès et le bonheur dans leur existence,sont celles qui ont réussi à transformer leurs croyances limitantes en croyance dynamisante. Car ce que vous pensez de vous-même, des autres et de la vie, détermine les actions que vous êtes capables de poser.

Surtout, laissez vos croyances limitantes vous freiner, et vous subirez l'échec, et la frustration dans votre existence.

A contrario, transformez vos croyances limitantes en croyances dynamisantes, et vous ferez décoller votre avion vers la destination succès. C'est ce que nous allons voir dans cet article.

Il pensait que son gain au lotto allait changer sa vie. Son auto sabotage en a décidé autrement

L'histoire de Michael Carroll est édifiante. C'est celle de l'auto sabotage personnifié. Elle montre à quel point le pouvoir de nos croyances psychologiques peut littéralement nous catapulter vers l'existence de nos rêves. Ou au contraire, être une rampe de lancement pour l'enfer, la misère et le désespoir.

A ce propos, Michael Carroll est un Anglais dont le destin - digne d'un film hollywoodien - fit la une de la presse à scandale d'Outre-manche. Et pour cause. Alors qu'il avait à peine dix-huitmois, le père de Michael Carroll fut emprisonné pour avoir tué un couple lors d'une dispute dans un dancing en Angleterre.

Peu de temps après sa remise en liberté, les parents de Michael Carroll divorcèrent. Son père mourra ensuite d'une crise cardiaque, alors que Michael Carroll n'avait que 10 ans.

Sa maman, jeune veuve, travaillait dans une usine de conditionnement de boîtes de conserve et continua à faire sa vie, malgré la difficulté du quotidien.

La vie familiale du jeune Michael Carroll fut houleuse

Il connut en effet plusieurs beaux-pères différents, dont l'un d’entre-deux l'enfermait dans sa chambre pendant des heures après qu’il l’eût frappé. Et ce rituel honteux était quasi journalier. Dès lors, la scolarité de Michael Carroll en pâtit durement.

Il fut diagnostiqué rapidement comme étant un enfant atteint de troubles de déficit de l'attention. Ses résultats scolaires, par voie de conséquence, devinrent catastrophiques. Résultat ? À l’âge de douze ans, il ne savait ni lire, ni écrire.

Ensuite, adolescent, et manquant cruellement d'estime de lui, le jeune Michael Carroll commença alors une lente descente aux enfers. Il fut emprisonné à l’âge de treize ans à la prison Holleley Bay, dans la région anglaise du Suffolk. Il mit néanmoins à contribution ce passage en prison pour apprendre à lire et à écrire.

Mais malgré cette belle éclaircie dans sa vie, son environnement familial et ses expériences de vie douloureuse l'enfermèrent peu à peu dans une prison mentale. celle de l'auto sabotage à outrance. Où les mots haine, peur, dégoût de la société, en ont constitué petit à petit les briques.

Novembre deux-mille-deux

Après cela, un événement exceptionnel marqua au fer rouge la vie de Michael Carroll. Il gagna en effet l'équivalent de quinze millions d’euros à la loterie anglaise. Cet événement était d'autant troublant, que Michael Carroll ne possédait même pas à l’époque de compte bancaire.

Ce qui constituerait une opportunité formidable de changement de vie évident pour beaucoup, fut au contraire pour Michael Carroll, le début d'une lente agonie. 


En effet, les vieilles croyances et les démons de Michael Carroll reprirent très vite le dessus et l'auto sabotèrent bien malgré lui. Ce multimillionnaire commença alors une vie de débauche et de problèmes judiciaires. 

En deux mille quatre, il fut arrêté par la police pour avoir conduit son bolide sans plaque et sans assurance, et condamnée à payer plusieurs dizaines de milliers d’euros. Son alcoolisme chronique lui valut ensuite des déboires avec la justice.

Ensuite, en juin deux mille cinq, il fut jugé et condamné pour avoir détruit trente-deux voitures et vitrines avec des billes d'acier. Il fut condamné à deux-cent-quarante heures de travail d'intérêt public.

En deux-mille-six, Michael Carroll fut emprisonné pendant neuf mois, pour bagarres et rixes à répétition

Il continua inexorablement sa longue descente aux enfers. En deux mille treize Michael Carroll se déclara publiquement fauché. Il travaille comme ouvrier chez Walker Shortbread.

A ce sujet, son entourage dit de lui que c'est un homme brisé par le malheur et par la lapidation de sa fortune. Partie en fumée dans l'achat, de voitures de luxe, médicaments, drogue, et investissements immobiliers fumeux.

Vous voyez, il y a une leçon très importante à retenir de cette histoire d'auto sabotage malheureuse. Quelle est-elle ? Michael Carroll pensait qu'en obtenant des richesses extérieures, il pouvait réussir sa vie. Pourtant, c'est le contraire qui s'est passé. 


En conclusion, si nous sommes conditionnés à penser que nous ne valons rien, que nous ne méritons pas d'être heureux et aimés pour ce que nous sommes, nous ne serons pas heureux. Si encore nous croyons que le bonheur ne sonnera jamais à notre porte, alors nous vivons une vie qui reflétera l'état de nos croyances limitantes.

Sa conception limitée du monde et du bonheur l’a sans cesse rappelé à l'ordre.


Malgré un cadeau financier exceptionnel et providentiel. Et rien ne permit de changer la donne. Pas même une fortune colossale estimée à environ quinze millions d’euros. Auto sabotage, me dites-vous ?

Peut-on se connaître soi-même

Peut-on se connaître soi-même ? Pourquoi cette histoire inspirante peut changer votre vie (partie 3)

Peut-on se connaître soi-même ? Dans la partie 3 de cet article, découvrez la suite de l'histoire inspirante de Renaud Czerwiec. Ou pourquoi sa capacité à croire en ses rêves lui a permis d'inspirer les autres à en faire de même. Etes-vous vraiment décidé à façonner votre destin ? Si c’est vraiment ce que vous voulez, alors son histoire pourrait vous inspirer à franchir un cap décisif dans votre vie en apprenant à mieux vous connaître.

Peut-on se connaître soi-même

Vous lisez la partie 3 de l'article "Comment se connaître ? Pourquoi cette histoire inspirante pourrait changer votre vie". Pour lire la deuxième partie, cliquez ici.

A ce sujet, dans la partie un et deux de l'article, vous avez peut-être déjà découvert que Renaud Czerwiec était à l'époque un jeune homme vivant un moment difficile de sa vie.

En effet, il venait de perdre sa maman victime d'un cancer. Endeuillé, ce jeune homme avait décidé de se retirer quelques jours au bord d'un lac afin de réaliser une introspection sur ce qu'il était en train de vivre. 

Peut-on se connaître soi-même ? Quel est le sens de la vie ? Pourquoi sommes-nous là ? 

Son séjour solitaire fut cependant interrompu par la présence magnétique d'un étranger au bord du lac avec qui il fit connaissance. Cet étranger d'une sagesse hors du commun lui raconta une histoire inspirante : celle de Nick Vujicic.

Un homme australien né sans jambe et sans bras. Voici la suite de son histoire... 

Nick Vujicic a aussi appris à se servir d'un ordinateur et à taper du texte via la méthode « talon et orteil »,  se peigner, se laver les dents et les cheveux, lancer des balles de tennis, répondre au téléphone, se servir un verre d'eau ou encore faire sa toilette.

A ce sujet, le jeune homme écoutait religieusement les paroles, visiblement captivité par cette histoire hors du commun.

Puis l’étranger continua...

-Martyrisé à l'école, Nick Vujicic s'en trouva vraiment très attristé et, vers l'âge de sept ou huit ans, il commença à penser à se suicider. Il tenta alors de se noyer dans l’eau du bain, avant d'y renoncer au dernier moment en pensant à la misère  que sa mort pourrait causer à ses parents...

... Nick eu un déclic ce jour-là. Il se rendit compte que son expérience malheureuse pourrait être une source d'inspiration pour beaucoup de monde. Il commença alors à voir les choses autrement en se disant qu’être en vie était finalement une bonne chose...

... Un réel tournant dans sa vie survient un peu plus tard lorsque sa maman lui montra un article du journal local à propos d'un homme faisant aussi face à un handicap sévère. Cela amena Nick à réaliser qu'il n'était pas le seul à connaître ce genre d’épreuves très difficiles...

... Et c’est ainsi qu’à dix-huit ans, il commença courageusement à prendre la parole dans son groupe de prière. Puis, il créa ensuite son organisation à but non-lucratif : « La vie sans membres ».

Il commença à prendre confiance en lui

Ce qui lui permit d’être diplômé de l'enseignement supérieur à l'âge de vingt et un ans. Et plutôt deux fois qu’une, s’il vous plaît. Avec un double diplôme en planification financière et comptabilité...

... Ensuite, il débuta ses voyages en tant que conférencier en motivation. Sa particularité ? Il se focalise sur les sujets épineux auxquels font face les adolescents actuels...

... Aujourd’hui encore,  il voyage régulièrement dans le monde entier pour adresser son message à des écoles et des rencontres d'entreprises...

... Imagine un peu, Nick Vujicic a parlé à des millions de personnes à ce jour, répartis dans treize pays sur quatre continents comme l’Afrique, l’Asie, l’Australie (qui est presque un continent à elle seule), l’Amérique du Nord et du Sud.Énorme, non ?

…Nick Vujicic a eu l’opportunité de faire connaître son œuvre dans plusieurs émissions de télévision, parmi lesquelles l’émission populaire « The Oprah Winfrey Show ». Tu sais la célèbre présentatrice à la télévision américaine.

C'est dans les moments-clés que l'on apprend à se connaître soi-même

Ensuite, Renaud et le mystérieux inconnus continuèrent leur discussion au bord du lac.

-Oui je vois, répondit le jeune homme

-Son DVD de motivation, « Le plus grand but de la vie »  relate en toute décontraction et humour sa vie de famille, son message à la jeunesse ainsi que sur la façon dont il s'y prend avec les choses de la vie quotidienne. Et il s’y prend vraiment plutôt bien...

... Mais ce n’est pas tout. Il écrit aussi. Son premier livre s'intitule «La vie au-delà de toute limite. »

-Cerise sur le gâteau, continua l’étranger à la canne à pêche, Nick eut un rôle important dans le court-métrage The Butterfly Circus qui a remporté le premier prix du meilleur court -métrage au Method Fest Film Festival. Où Nick reçut également la récompense du meilleur acteur dans un court-métrage.

- Incroyable ! Répondit le jeune adulte stupéfait par ce qu'il venait d'entendre.

- Incroyable, n'est-ce pas ? Tu comprends maintenant que c'est notre façon de réagir aux événements qui fait toute la différence dans notre existence...

.. Tu comprends pourquoi c'est toi en fait qui crées ton l'existence par ce que tu te dis, par les images que tu crées dans ton esprit. Et surtout par ce que tu décides d'en faire...

... Tu penses que ta vie est un enfer ? Tu as probablement raison. Tu penses que ta vie vaut la peine d'être vécue ? Tu as raison aussi. Tout dans la vie ne dépend que du point de vue duquel on se place. Ne trouves-tu pas ?

Le destin place certaines expériences sur notre route pour apprendre à mieux nous connaître

Après cela, le jeune adulte commençait à sentir dans son cœur un débordement de gratitude. Comme si ce qu'il venait de vivre auparavant l'avait mené jusqu'à ici. Il comprenait maintenant pourquoi les événements de notre vie a priori négatifs peuvent être une porte ouverte vers quelque chose de mieux.

- Tu vois, continua le pêcheur, comme l'histoire de Nick Vujicic l'atteste, ce ne sont pas les circonstances extérieures qui dictent notre vie. Mais bien ce que nous en faisons...

Notre vie dépend de la façon dont on réagit aux événements auxquels nous faisons face

Qu'ils soient positifs ou négatifs. Les plus grandes tragédies peuvent ainsi donc se transformer en succès phénoménaux...

... Comme les plus belles promesses de vie peuvent se transformer en enfer. Voyez par exemple nombre d'acteurs riches, beaux et célèbres qui ont sombré dans la dépression...

... Ce ne sont donc pas tant les cartes dont tu disposes, que la manière dont tu les utilises qui feront la différence dans le jeu de ta vie.N’attends pas ta vie dans une salle d'attente. N'attends plus la souffrance pour vouloir changer ta vie. Change ta vie. Maintenant. N’attends pas que les autres te donnent le feu vert.

Tu mérites ce qu'il y a de meilleur...

... Si tu comprends dès aujourd'hui, l'importance de prendre conscience que tu es responsable de ce qui t’arrive, alors tu vas faire un pas important vers le succès et l'accomplissement personnel.

Après avoir entendu cela, le jeune adulte venait visiblement de faire un grand pas en avant dans son existence; même si il ne le savait pas encore. Le lendemain matin, alors qu'il venait à peine de se réveiller, alors que les eaux  du lac étaient encore brumeuses, le pêcheur réveilla le jeune adulte dans sa tente.

- Il est temps pour moi de partir.

- Déjà ? Demanda le jeune homme. Au fait, je ne vous ai pas demandé votre prénom.

- Appelle-moi comme tu veux, le prénom n'a pas d'importance. C'est un peu comme lorsque l'on voyage dans un magnifique paquebot, vers une destination paradisiaque. Se soucie-t-on vraiment de la marque du bateau ?

Ensuite, le pêcheur prit son matériel et disparut sur le chemin longeant le lac. C'est la dernière fois que le jeune adulte le vit. Qui était-il ? Il ne l'a jamais su. Était-il philosophe, psychologue ? Était-il un vieux sage ? Un peu des trois sans doute.

C'était il y a seize ans, et le jeune adulte a fait du chemin

A ce propos, beaucoup de chemin même. En effet, je le croise régulièrement dans mon entourage. Et je dois dire que sa transformation au fil des années a été spectaculaire. Certaines paroles peuvent vous faire changer à jamais. Et s'imprégner dans votre mémoire jusqu'à la fin de votre vie.

Tenez, lorsque je le croisais dans la rue il y a quelques années, sa démarche était peu sûre. Le regard évitant. Il était frêle comme une jeune branche d’arbre. µ

En outre, lorsque je le croise, je ne peux qu'admirer le changement. Ceinture noire en taekwondo et pratiquant accompli dans plusieurs arts martiaux, il n'a plus la démarche hasardeuse.  À vrai dire, son corps est métamorphosé.

Lorsque je parlais avec lui il y a quelques années, il ne savait pas ce qu'il voulait

Cependant, aujourd'hui, lorsqu'il me parle de sa carrière, je vois carrément la flamme de la passion brûler dans ses yeux.

Surtout, j’ai découvert avec étonnement qu’il a créé une entreprise de consulting à succès dans le domaine de l'hypnose. Il est devenu auteur d’un livre à succès « Maîtrisez l'hypnose conversationnelle ».

A ce sujet, ce livre est une référence dans le monde de l'hypnose et inspire et impacte des milliers de thérapeutes et de coachs dans leur pratique de l'hypnose.

A ce propos, il m’a dit récemment – non sans fierté légitime – qu’il ressentait de la gratitude d'être considéré comme une figure influente de sa profession aux yeux de ses pairs.

En outre, il m’a confié qu’il venait récemment d’être invité par une figure d’autorité du développement personnel francophone à participer comme orateur à une conférence TED’x sur le pouvoir de l’esprit et du cerveau. Waw !

Sa capacité à apprendre à mieux se connaître...

Tout comme de croire en ses rêves et à croire que tout était possible lui ont permis de côtoyer des personnes inspirantes telles que certains leaders d’opinions, entrepreneurs à succès ou encore des artistes reconnus, et enfin des sportifs de haut niveau.

Aussi, il me disait récemment à quel point s’était incroyable que lui, l’ancien timide réservé, est régulièrement invité par des chefs d'entreprise dans le monde francophone, pour former les leaders à ses techniques de communication hypnotique.

Autrement dit, il n'a pas son chic pour transformer chaque rencontre en opportunité. Qu'elles soient personnelles ou professionnelles. Y'a pas dire, il sait comment saisir la balle au bond et transformer chaque occasion comme si c'était la chance de sa vie.

Il sait ce qu'il veut et s'engage à fond pour l'obtenir

A ce sujet, c'est comme si son esprit était constamment focalisé vers ce qu'il désirait.

De même, il me confiait avec une lueur de joie dans le regard, qu’il avait trouvé le sens de son existence. Mieux, sa mission de vie. Son mariage était heureux. Il avait trouvé la femme de ses rêves. Il avait terrassait ses peurs et ses doutes. Il était devenu inarrêtable.

Cependant, d’après ce qu’il m’a confié, il n’est pas prêt de s’arrêter en si bon chemin. Quand j’entends ce qu’il prépare comme projet, je me dis que les seules limites sont celles de notre imagination.

Pensez donc : il veut rencontrer le Dallai Lama. Partir en Chine pour devenir moine Shaolin durant un an. Monter à la tribune du Parlement européen pour sensibiliser les hautes autorités de l’Union européenne sur l’importance de redonner la confiance en soi à la jeunesse.

Aussi, quand je vois la certitude et la détermination briller dans ses yeux quand il me partage ses aspirations futures, je me dis que dans la vie tout est possible, décidément.

En outre, je le croise d'ailleurs de plus en plus souvent. Tiens, à ce propos,  je viens encore de le croiser ce matin dans mon miroir. Car cet adolescent devenu adulte... Hé bien c'est moi. Vous connaissez maintenant mon histoire. Les paroles d'un inconnu rencontré par hasard ont changé ma vie.

J'ai pris conscience que les événements dramatiques vécus à la fin de mon adolescence ont été un électrochoc

 Et depuis ce jour-là, je peux vraiment dire que...

  • J’ai trouvé ma mission de vie an apprenant à mieux me connaître;
  • J’ai compris que, ce ne sont pas tant les cartes dont nous disposons
    que ce que nous en faisons, qui fait la différence dans notre vie ;
  • J’ai appris à paramétrer mon esprit en mode positif  en sculptant mes pensées et mes émotions ;
  • Je suis responsable de ce que je vis et je suis acteur de ma destinée ;
  • J’ai cessé de suivre les règles des autres pour créer mes propres règles de vie ;
  • J’ai pu vaincre mes peurs en pouvoir d’agir et de créer ma vie sur-mesure.

Et vous savez l'ironie de l'histoire ? C'est que je me suis rendu compte que l'être humain doit parfois passer la souffrance pour avoir un déclic qui peut tout changer.

Peut-on apprendre à se connaître soi-même uniquement en vivant ces moments de souffrance ? 

Non, bien évidement ! Alors n’attendez plus de souffrir pour changer. Tout commence par une décision ferme et définitive : êtes-vous vraiment décidé de prendre votre vie en main ?

Etes-vous vraiment décidé à façonner votre destin ? Si c’est vraiment ce que vous voulez, alors ce blog  sera le raccourci pour y arriver.

Surtout, depuis ce déclic, je me suis mis à créer de la magie. J'ai décidé de croire que je pouvais être une personne extraordinaire par qui le changement peut arriver. J'ai décidé fermement de créer des choses qui ont fait la différence dans ma vie. Et donc vous pouvez faire pareil.

Quelle est votre mission de vie ? Qu'est-ce qui vous fait vibrer ?

Décidez de créer de la magie dans votre vie en apprenant à mieux vous connaître

Peut-on apprendre à se connaître soi-même ? Oui, et cela commence par répondre à ces questions très importantes. Posez-vous la question sincèrement. Quel sens avez-vous envie de donner à votre vie ?

A ce propos, comment pourriez-vous utiliser vos talents et aspirations afin de commencer à créer ce qui fera une différence dans votre vie. Et dans celles des autres ?

En d'autres termes, n'attendez pas comme moi que quelqu'un vous dise « Moi je crois en toi » pour décider fermement de croire en vous.

En effet, j'ai dû attendre la mort de ma maman pour prendre conscience que la vie est éphémère. Tout comme pour m'accorder le droit de donner vie à mes rêves et à ce que je désire.

En conclusion, c'est en apprenant à mieux vous connaître que vous allez véritablement commencer à créer de la magie dans votre vie ; en boostant votre croissance personnelle.

comment apprendre à se connaître

Comment se connaître ? Pourquoi cette histoire inspirante peut changer votre vie (partie 2)

Peut-on apprendre à découvrir comment se connaître ? Dans la partie 2 de cet article, découvrez la suite de l'histoire inspirante de Renaud Czerwiec. Ou pourquoi sa capacité à croire en ses rêves lui a permis d'inspirer les autres à en faire de même. Etes-vous vraiment décidé à aller à la rencontre de votre vous 2.0 ? Si c’est vraiment ce que vous voulez, alors son histoire pourrait vous inspirer à franchir un cap décisif en apprenant à comment vous connaître.

comment apprendre à se connaître

Vous lisez la partie 2 de l'article "Apprendre à se connaitre - pourquoi cette histoire inspirante peut changer votre vie". Pour lire la première partie, cliquez ici.

Aussi, Dans la partie un de l'article, vous avez peut-être déjà découvert que Renaud Czerwiec était à l'époque un jeune homme vivant un moment difficile de sa vie.

En effet, il venait de perdre sa maman victime d'un cancer. Endeuillé, ce jeune homme avait décidé de se retirer quelques jours au bord d'un lac afin de réaliser une introspection sur ce qu'il était en train de vivre. Et peut-être même apprendre à comment se connaître davantage au final...

Comment se connaître ? Quel est le sens de la vie ? Quelle est notre mission de vie ? 

Son séjour solitaire fut cependant interrompu par la présence magnétique d'un étranger au bord du lac avec qui il fit connaissance.

Cet étranger d'une sagesse hors du commun lui demanda de participer à une expérience hors du commun qui allait radicalement changer le destin du jeune homme qu'était Renaud Czerwiec à cette époque. Voici la suite de l'histoire ... 

- Bien, maintenant que vous êtes focalisé sur cette image solaire, laissez-vous bercer par le calme des eaux du lac. Et pendant que je vous parle, vous pouvez laisser maintenant votre esprit dériver...

... Tout en se connectant à la beauté du paysage. Permettez-moi de vous poser maintenant une question. Une seule question. Cette question a changé ma vie. Et peut-être qu'elle pourrait faire la même chose pour vous…

... Comme je vous parle, vous pouvez maintenant vous imaginer sur votre lit de mort, aujourd'hui par exemple. Ou bien dans septante ans, peu importe. Laissez venir à vous ces images. Tranquillement, pendant que je vous parle.

Le jeune homme plongeait dans les paroles du sage

En effet, il laissait de plus en plus son esprit créer un saut temporel par la pensée.

- Et considérez maintenant vraiment cette question « Ai-je réussi ma vie sur tous les plans ? » Vous allez peut-être répondre oui. Mais vous allez peut-être répondre non. Non, il y a eu des revers, des échecs, des choses non accomplies.

Le jeune homme regardait l'étranger à la canne à pêche.

Ses paroles le faisaient à nouveau dériver vers ce que lui avait exprimé sa maman, quelques jours auparavant. Juste avant de mourir.

- Eh bien, répondit le jeune homme totalement imprégné de la vision créée par cette question. Non, je n'ai pas entièrement réussi ma vie, parce que je n'ai jamais vraiment suivi ma voie. Celle de mon cœur. Car j'ai sans doute voulu ne pas décevoir ma famille en faisant un métier qui au final n'était pas fait pour moi.

En quoi est-ce particulièrement important pour vous de suivre votre voie ?

- En suivant ma voie et en faisant de ma passion mon métier, je décuple ma motivation et ma passion afin de créer une différence pour moi-même et pour les autres.

- Comment pourriez-vous reformuler cette rêverie en objectifs concrets ?

- Je n'ai pas bien compris le sens de votre question, répondit le jeune homme.

- Eh bien, comment reformuler ce désir en objectifs concrets, en le formulant au présent ? Comme si ce que vous décriviez était en train de se passer.

- Eh bien, ma vie est un succès, parce que grâce à ma créativité et à mon enthousiasme, je peux m'épanouir pleinement en aidant les gens à améliorer leur vie.

Et quel serait ce métier ?

- Conseiller relationnel, psychologue, assistant social. Un métier qui tourne autour de la relation humaine. Voilà ce qui me fait vibrer. Depuis tout petit, j'ai un penchant et un talent naturel pour aider les autres... 

... Car je me rends compte en vous parlant que les études de publicitaire que je viens de terminer avec succès, m'éloignent en fait de ma véritable passion et de mon potentiel naturel.

- Et que pourrais-tu faire pour pour organiser ta vie autour de ce talent naturel ?Demanda le pêcheur

- Qu'est-ce que je pourrais faire ? Peut-être commencer à me former au développement personnel. Cultiver ma passion...

... Apprendre. Par les livres, les séminaires. Tout en trouvant un travail à mi-temps en tant qu'infographiste. Cela me permettrait de gagner ma vie, tout en gardant un pied dans le développement personnel. Mais je ne suis pas sûr de pouvoir y arriver.

Nos obstacles de vie sont des marche-pieds vers une nouvelle connaissance de soi

- Tu n'es pas sûr de pouvoir y arriver. Qu'est-ce qui pourrait t'en empêcher ?

- Ma timidité, répondit le jeune adulte. Depuis tout petit, je suis une personne hypersensible au jugement d'autrui. Lorsque je dois prendre la parole en public, je me mets à trembler ou bien à sangloter. Je me porte pâlot...

... Mes gestes et mes expressions corporelles trahissent mon inhibition. D'ailleurs en classe, certains se moquent de mon physique frêle et de ma démarche peu sûre.

- Tu sais, répondit le pêcheur, il y a une chose que je vais t'apprendre ici. Une petite chose qui va avoir de grands effets dans ta vie

Beaucoup de gens pensent que leur bonheur et leur confiance dépendent de l'endroit où ils sont nés...

... De l'argent qu'avaient leurs parents. Du fait, qu'il soit né sous une bonne étoile. Ou encore dans un environnement riche et prospère.

Pourtant, il n'y a rien de plus faux.

- Ah oui vraiment ? Répondit le jeune adulte, visiblement peu convaincu de ses paroles.

- Oui vraiment. En fait la différence entre les gens qui réussissent dans leur vie et les autres se résument en quelques lignes...

Les gens qui réussissent extraordinairement sont ceux qui pensent qu'ils sont responsables de leur destinée...

... Peu importe les événements difficiles. Peu importe les autres. Peu importe les circonstances...

... Les gens qui réussissent sont ceux qui ont choisi de croire que tout était possible dans la vie. Car toutes nos décisions dépendent de la façon dont nous prenons le contrôle de nos pensées, des images que nous créons dans notre esprit et de ce que nous ressentons...

... Si tu veux décoller et amener des changements physiques, émotionnels, financiers et amener de grandes satisfactions dans ta vie, alors il faut que tu apprennes la chose suivante : il est absolument essentiel que tu aiguises tes pensées et tes émotions...

... Que tu les sculptes afin de devenir le maître de ce que tu désires vraiment dans l'existence. Beaucoup trop de gens laissent cette partie d'eux-mêmes leur dire « Tu n'y arriveras pas, laisse tomber ! Le succès, les beaux métiers, la belle vie c'est pour les autres… »

Pourtant, tout le monde désire le changement. Néanmoins, peu d'entre nous s'accordent la permission de vouloir vraiment une meilleure existence.

Comment se connaître davantage peut-il donner un sens nouveau à notre vie ?

 - Pourquoi ? Demanda, interrogateur, le jeune adulte

- Parce que beaucoup trop de gens ont peur du changement. Beaucoup trop de gens ont peur de se montrer tels qu'ils sont aux autres. Alors ils errent dans l'existence en pilotage automatique et laissent la vie, les autres décider de leur sort...

... Mais pas toi. Toi, tu as cette lueur et cette étincelle au fond de toi-même. Et elle ne demande qu'à s'exprimer.

-Souviens-toi de ce que tu viens de vivre ces derniers jours. Tu peux choisir de faire de ce drame un boulet qui t'empêchera de vivre. Et ce, toute ta vie durant. Ou bien, tu peux faire de ce drame, une force. Quelque chose qui donne un sens à ta vie et à celle des autres...

... Souviens-toi, rien n'arrive par hasard. Le décès de ta maman - bien qu'étant extrêmement difficile à surmonter - contient des graines cachées de bénéfices futurs...

... Il ne tient qu'à toi de prendre les rênes de ta vie en main. Les gens qui réussissent et qui vivent une vie extraordinaire possèdent un trait de caractère commun que les autres ne possèdent pas...

... Elles ont conscience que c'est leur manière positive de réagir aux événements de l'existence qui crée des résultats positifs. En as-tu réellement conscience ?

- Non, répondit le jeune adulte.

- N'oublie jamais ceci...

Accroche-toi à tes rêves, même si cela peut parfois faire peur

Sculpte tes pensées et tes émotions. Deviens responsable de ce que tu vis...

... Trouve des opportunités là où les autres voient des problèmes ou des contraintes. Attache-toi à des modèles de réussite si extraordinaire, qu'ils irradieront sur tes paroles, tes actes et tes choix de vie.

Le jeune homme restait muet. Il continuait à écouter les paroles de l’étranger. Celles-ci semblaient l’immerger complètement à un tel point que le temps semblait s’être arrêté et devenir immobile comme les eaux du lac.

-Crée une différence pour toi-même et pour les autres. Sois l'étincelle du changement que tu veux dans ta vie. Et fais-toi confiance. Suis ton intuition. Peu importe si ça ne plaît pas aux autres...

... Car en cours de route, tu trouveras des partenaires inattendus sur ton chemin. Car lorsque tu auras trouvé ce qui te fait vibrer, tu deviendras alors inarrêtable...

... Tu créeras une vie remplie de sens. Tu pourras faire la différence dans la vie des autres. Et tu te sentiras profondément heureux, conclut l’étranger à la canne à pêche en regardant le jeune adulte avec un regard si intense qui vous marque à jamais.

Le crépuscule tombait sur les eaux du lac.

Le pêcheur et le jeune adulte décidèrent alors de faire un feu et de prendre le repas ensemble. Au cours de la soirée, plus la discussion s'en allait bon train, plus l'adolescent se sentait rempli d'une énergie positive indescriptible.

Pour la première fois de sa vie, l'horizon se sa connaissance de soi se dégageait

Jamais, encore auparavant, il n’avait ressenti une telle sensation à l'intérieur de lui. Pour la première fois,  le jeune homme avait appris à comment se connaître davantage lors de cette expérience troublante. Le repas autour du feu baignait dans une atmosphère de fraternité.

- Je me plaignais sans cesse de mes chaussures, jusqu'à ce que j'aperçus un jour une personne qui n'avait plus de jambes, me fit soudainement le pêcheur.

- Pardon ?

Décidément, le pêcheur avait le don de capter son attention de façon inattendue.

- Oui, je me plaignais sans cesse de mes chaussures, jusqu'à ce que j’aperçoive un jour une personne qui n'avait plus de jambes. Telles furent les paroles de la plupart des gens qui ont un jour croisé le chemin de Nick Vujicic....

Connais-tu Nick Vujicic ?  Demanda le pêcheur

- Si je connais cet homme. Pas du tout, répondit le jeune adulte. Pourquoi cette question ?

- Eh bien, je vais te montrer comment l'histoire de cet homme incroyable résume à merveille ce que tu as appris. 

Il est notamment sollicité par les établissements scolaires américains pour intervenir dans des campagnes de prise de conscience sur la tyrannie du regard des autres et la persécution de certains enfants envers leurs camarades...

... Savais-tu, continua l’étranger, que sa vie fut très vite remplie d'épreuves et de difficultés. Une loi australienne lui interdisait de ce fait d'aller à l'école à cause de ses handicaps, même si Nick n’était pas atteint mentalement !

... Heureusement pour lui, la loi en vigueur évolua et il fut finalement l'un des premiers handicapés à pouvoir se scolariser en Australie. Commença alors pour lui un nouvel apprentissage colossal.

Il apprit à écrire en utilisant les deux orteils de son pied gauche ainsi qu'un appareil spécial qui se glisse sur son gros orteil et qu'il utilise encore aujourd’hui pour saisir les objets.

Vous désirez devenir celle ou celui  qui sait comment se connaître davantage ?Cliquez ici pour découvrir la troisième partie de cette histoire inspirante. 

Pourquoi cette histoire inspirante peut changer votre vie si vous désirez apprendre à vous connaitre – (partie 1)

Peut-on apprendre à se connaître ? Dans cet article, découvrez l'histoire inspirante de Renaud Czerwiec. Ou pourquoi sa capacité à croire en lui et à évoluer lui a permis d'inspirer les autres à en faire de même. Etes-vous vraiment décidé à aller à la rencontre de vous-même en apprenant à vous connaître ? Si c’est vraiment ce que vous voulez, alors son histoire pourrait vous inspirer à franchir un cap décisif en apprenant à devenir une version 2.0 de vous-même.

apprendre à se connaître

- Allô, Monsieur ?

- Qui est à l’appareil ?

- Ici l’hôpital. Venez vite au chevet de votre maman, car je crains que sa vie ne s'arrête d'ici quelques heures.

Il savait. Il savait que ce moment, tant redouté depuis des années, allait arriver. Fatalement. Le chemin qui le sépare de l'hôpital semble ne plus finir. Les secondes s’écoulent comme des heures. Se garant en catastrophe sur le parking de l'hôpital, il fonce et monte les marches pour se diriger au chevet de sa maman souffrante.

Ensuite, arrivé au troisième étage des soins palliatifs, il se dirige vers la chambre cent-vingt-six.

Aussi, en face de la chambre, il attend quelques secondes avant d'ouvrir la porte. Un nuage noir de pensées l’assaillit tout à tout. Il se sent blême. Les griffes de l’angoisse s’emparent de lui et lui déchirent sa poitrine.

Il a envie de hurler, mais curieusement, rien ne sort de sa gorge. Une parole de Jim Morrison qu’il avait tant écoutée jaillit tout à coup dans son esprit :

« Il y a le connu et l’inconnu. Et entre les deux, il y a la porte. » 

Il ne le savait pas encore, mais une fois le chronomètre du destin déclenché, on ne peut plus faire demi-tour 

On ne peut pas prédire les conséquences qu’auront certains événements à l’avenir. C’est seulement, après coup, qu’apparaissent les liens. Il prend donc son courage à deux mains et ouvre la porte.

Il aperçoit alors en face de lui, le visage blafard de sa maman. Il semble pétrifié et reste muet. D'une main tendue, sa maman agonisante lui fait signe de s'approcher d'elle.Le jeune homme s'exécute d'un pas crispé.

Il s'approche du lit de sa maman.

Elle tend sa main pour prendre celle de son enfant. L'instant est solennel. Le jeune adulte comprend qu'il s'agit bien là des derniers moments qu'il vit avec sa maman. Au bout de quelques secondes, haletante et souffrante, elle lui demande d'approcher son oreille de sa bouche.

Puis elle murmure faiblement :

- Tu sais, je voulais te dire une chose avant de mourir. Une chose que je n'ai jamais osé te dire auparavant. J'aurais voulu de dire à quel point, je t'aime. Et à quel point je suis triste de ne pas avoir tenu un certain nombre de mes promesses. Aujourd'hui, c'est l'heure de vérité. L'heure du bilan...

... Avant de partir, j'aimerais me libérer de ce poids que je porte en moi de ce que je n'ai jamais mené à terme avec mes enfants, avec moi-même et mon propre mari.

Il regarde fixement sa maman...

Après cela, ses grands yeux boivent son flot de paroles discontinues.

- Je me dois de t'ouvrir mon cœur. Enfin, me répondras-tu. J'ai besoin de formuler ce que j'ai omis de dire toute ma vie. Je sais maintenant qu'il est trop tard pour réparer mes promesses non tenues...

... Tout comme ces rêves et aspirations que j'avais à cœur de vivre, mais que je n'ai jamais réalisés. Par peur d'être ridicule. Par peur de ne pas plaire aux autres...

... Alors s'il te plaît, promets-moi d'aller au bout de tes rêves et des aspirations. Promets-moi de dire à ceux que tu aimes à quel point, ils sont importants à tes yeux. Promets-moi d'apprendre à te connaître assez pour suivre l'élan de ton cœur... 

... Car un jour, tout s'arrête...

Ton temps sur cette terre est compté...

... Le mien est déjà écoulé. Alors ne gâche pas ta vie comme moi en vivant une existence qui n'est pas la tienne. Deviens le scénariste de ta propre histoire. Moi, je crois en toi.

Il resta muet parce qu'il venait d'entendre. Jamais il n'avait encore entendu sa maman se livrer comme elle venait de le faire. La perspective d'envisager notre propre mort nous amènerait-elle à prendre conscience qu'il est vital de dire et de faire ce qui est important à nos yeux ?

Une semaine passa. Entouré de sa famille, il enterra sa maman. Ce furent les jours les plus douloureux de sa jeune existence. Le ciel s'était assombri.

Alors qu'il venait à peine de l’enterrer, le jeune homme commença à plonger dans une période de prostration et de mutisme. Comment un jeune homme de vingt et un an peut-il survivre après la perte de l'être qui lui est le plus cher à son cœur ?

Comment peut-on trouver la force d'aller de l'avant, en ayant vécu depuis sa tendre enfance dans l'ombre de la maladie de sa maman ? Elle qui fut emportée à l'âge de cinquante-six ans par son deuxième cancer, après bien des années de lutte et de peur.

Quel est le sens de la vie ? Pourquoi nous pousse-t-elle à nous connaître par la force des chose ?

Comment peut-on être heureux en attendant la mort ? Se connaît-on assez pour savoir ce qui est vraiment important de faire, d'être et de vivre avant de mourir ? 

Après plusieurs jours de mutisme, il prit la voiture et se rendit au lac. Seul. Ce beau lac dégageait une atmosphère empreinte de sérénité.

Et c'est tout ce dont avait besoin le jeune homme endeuillé. En arrivant sur les berges, il décida d'y installer sa tente. Et de camper. Loin du monde.

Mais assez vite, le jeune homme épris de solitude, trouva un compagnon aussi énigmatique que paisible, qui venait pêcher à quelques dizaines de mètres de lui. Intrigué par le calme et la placidité de cet individu que rien ne semblait troubler, il s'approcha de lui au bout du deuxième jour.

- Vous semblez prendre beaucoup de plaisir à attendre et à ne rien faire, lança le jeune homme à l'étranger.

- C'est que parfois, ne rien faire nous permet de nous reconnecter à ce qui est essentiel pour nous, répond d'un ton calme l'étranger. Qu'est-ce qui vous amène ici ? Cela fait deux jours que vous avez planté votre tente, seul...

... C'est bien étrange pour un jeune adulte. D’habitude, quand les jeunes viennent ici, c'est pour faire la fiesta à tout-va. Mais ce n'est pas visiblement votre cas.

Le jeune homme répondit...

- J'avais besoin de calme et de solitude. Les eaux du lac m'apaisent. J'en ai bien besoin.

- Vous en avez bien besoin, me dites-vous.

Puis l'étranger, se tut à nouveau. Relançant sa canne à pêche de plus belle. Cet étranger dégageait un magnétisme et une force tranquille. Le jeune adolescent sembla alors vouloir combler le vide créé par le silence stratégique de l'étranger.

- À vrai dire, je suis ici parce que je viens d'enterrer ma maman il y a à peine quelques jours et j'avais besoin de prendre du recul pour essayer de saisir le sens de ce qu'il vient de m'arriver.

- Vous essayez de comprendre le sens de ce qu'il vient de vous arriver. Et cela est normal. Même du fond d'un puits, on peut toujours apercevoir la lumière des étoiles en regardant le ciel.

Le jeune homme fut instantanément troublé par le sens de cette phrase. Qu'étaient-ce donc ces paroles venues d'on ne sait où ?

- Insinuez-vous que je devrais être joyeux après ce qu'il vient de m'arriver ?

- Certainement pas, répondit l'étranger. C'est normal de vous sentir triste. Mais dites-vous une chose essentielle : c'est que lorsque vous comprendrez pourquoi ce qui vous arrive, vous arrive, votre vie prendra un tournant définitif...

... La question essentielle à vous poser est peut-être « Quels sont les bénéfices cachés de ce qu'il vous arrive ? Dans quelle mesure cela permet-il d’apprendre à se connaitre davantage ? »

Quels sont les bénéfices cachés des obstacles qui traversent notre chemin de vie?

L'étranger avait visiblement touché un point sensible du jeune adulte. Restant muet comme une carpe pendant quelques secondes, celui-ci répliqua alors :

- C'est bizarre que vous me disiez cela parce que ma maman, avant de mourir, m'a confié certaines paroles qui m'ont vraiment troublées.

- Ah oui, et quelles étaient ces paroles ?

- Eh bien, elle semblait très triste sur son lit de mort à l'idée de ne pas avoir accompli ses rêves et ses aspirations. J'avais l'impression qu'en quelques minutes, elle avait fait le bilan de sa vie et réalisa qu'il était trop tard pour elle. Ses yeux semblaient remplis d'amertume et de regrets.

- Ses yeux semblaient remplis d'amertume, de regrets... Que vous a-t-elle dit d'autre ?

- Elle me fit lui faire la promesse à dire et à faire ce qui me paraissait important à mes yeux dans ma vie.... et...

Qu'est-ce qui est vraiment important à vos yeux ?

Les paroles de l'étranger à la canne à pêche étaient décidément profondes et pénétrantes. Serait-ce le destin qui aurait placé cet étranger sur la route du jeune adulte ? Le destin semble parfois être malicieux.

Car c'est souvent après coup que se dessinent les liens que le destin tisse entre les événements que nous vivons. Négatifs ou positifs. C’est donc dans ces moments charnière de l’existence où l'on apprend peut apprendre à se connaitre.

L'étranger à la canne à pêche ajouta :

-La perspective de notre propre mort nous pousse à prendre soudainement conscience des choses importantes que nous enterrons au plus profond de nous-mêmes.

Apprendre à se connaitre, n'est-il pas de savoir ce qui est réellement important dans notre existence ? 

- C'est vrai, répondit le jeune homme. Je l'ai vu dans les yeux de ma mère. J'ai été bouleversé par la portée de ses regrets. Et cela m'a fait prendre conscience d'une chose importante : il faut vivre sa vie à fond pour ne pas tirer sa révérence en étant rempli de regrets.

- Puis-je vous demander quelque chose ?

- Oui, bien sûr.

-Si vous deviez vous projeter maintenant à la fin de votre vie, quelle sorte de regrets auriez-vous vis-à-vis des choses que vous n'auriez pas pu réaliser dans votre existence ?

- On ne m'a jamais posé ce genre de questions à vrai dire.

- Mais si c'était le cas, seriez-vous prêt à jouer le jeu ?

- Oui, je crois

-Asseyez-vous sur la berge quelques instants. Regardez le soleil couchant et laissez-vous imprégner de son aura.

A cet effet, le jeune homme s'exécuta, avec un regard mêlant surprise et interrogation.

Par conséquent, après avoir lu qui précède, désirez-vous devenir celle ou celui qui veut apprendre à se connaitre Cliquez ici pour découvrir le deuxième partie de cette histoire inspirante.

>