Category Archives for "Estime de soi"

1 Comment être bien avec soi-même

Comment être bien avec soi-même ? 3 clés essentielles pour améliorer l’estime de soi

Comment être bien avec soi-même ? Lorsque l’on possède une estime de soi plutôt fragile, on a très souvent tendance à s'identifier à ses problèmes ou à ses limites. Or, vous n'êtes pas vos comportements. Dans cet exercice, apprenez à vous débarrasser des anciennes étiquettes que vous (et les autres) vous êtes collées sur le dos. Puis à vous attribuer de nouvelles étiquettes qui correspondent à la personne que vous souhaitez devenir pour réaliser vos rêves ou vos aspirations.

Comment être bien avec soi-même

« Je suis nul. »

« Je suis un looser. »

« Je suis une poule mouillée. »

« Je ne suis pas un bon bricoleur. »

« Je suis fragile comme du carton. »

« Je suis un alcoolique. »

« Je suis un fumeur invétéré. »

A ce sujet, selon vous, qu'ont en commun ces pensées limitantes ? Le mot « Je ».

Lorsque l’on manque de confiance en soi, on a tendance à ne pas être bien avec soi-même, et à s'identifier à ses ses limites

Or, vous n'êtes pas vos comportements. Prenons le cas d'un alcoolique. Un alcoolique est une personne qui consomme de l'alcool à outrance. Son comportement, en effet, l'incite à consommer de l'alcool sans modération. Ce qui nuit gravement à sa santé.

Le hic, c'est qu'au fur et à mesure de leur dépendance qui s’accroît, les personnes alcooliques finissent par s'identifier à leurs comportements limitants. Or, les études prouvent qu'il est bien plus difficile de changer une identité qu'un comportement.

Donc, à partir d'aujourd'hui, j'aimerais que vous preniez conscience de toutes les étiquettes péjoratives limitantes que vous vous êtes collées sur le dos. Ou encore que les autres vous ont collées sur le dos.

Qu'est-ce que cela signifie ? Dans l'exercice qui suit, vous allez faire un tour d'horizon des étiquettes qui caractérisent la perception de votre identité - façonnée par vos propres expériences et par le regard des autres. Cette première étape est essentielle pour réapprendre à être bien avec soi-même.

Après cela, une fois cette étape franchie, dans la deuxième étape, l'idée consiste à vous débarrasser des anciennes étiquettes que vous (et les autres) vous êtes collées sur le dos.

Puis à vous attribuer de nouvelles étiquettes qui doivent correspondre à la personne que vous souhaitez devenir pour réaliser vos rêves ou vos aspirations.

Posez-vous la question suivante

Quelle nouvelle personne devez-vous devenir afin d'accomplir vos rêves et vos aspirations ? Quelles nouvelles étiquettes dynamisantes pourriez-vous vous attribuer à partir d'aujourd'hui ?

Pour ma part, j'avais réalisé cet exercice il y a quelques années. À la première étape, j'avais pris conscience avec effroi que je m'étais collé des étiquettes très limitantes sur le dos. Sans même m'en être rendu compte.

De même, ce sont mes expériences difficiles, ainsi que la perception qu'avaient les autres de moi qui avaient érigé ces étiquettes limitantes.

« Mauviette »

« Petit oisillon»

«Fillette »

«Fil de fer »

Voilà comment je me voyais. Autant vous dire que le résultat n'était pas fameux. Cela ne m'aidait vraiment pas à être bien avec moi-même.

Ensuite, à la deuxième étape, j'avais décidé de mettre ces anciennes étiquettes limitantes à la poubelle. Puis, de me trouver de nouvelles étiquettes qui redéfiniraient mon identité. J'avais joué le jeu à fond.

Surtout en utilisant ma créativité, je m'étais amusé à me définir un nouveau personnage, affublé de nouvelles étiquettes positives et dynamisantes sur le dos.

A ce propos, avec le recul, ces étiquettes correspondaient à la nouvelle personne que je voulais devenir, afin de réaliser mes rêves et mes aspirations les plus importantes à mes yeux.

Mes nouvelles étiquettes dynamisantes

« Aventurier »

« Bruce Lee »

« Steve jobs »

« Ceinture noire de la vie »

« Entraîneur »

« Père exemplaire »

« Entrepreneur de génie »

« Organisé »

« Créatif »

« Visionnaire »

En réaffirmant mon identité sous un nouveau jour, j'avais posé les jalons d'une reconstruction de mon identité 

En me répétant régulièrement ces nouvelles étiquettes de façon consciente, mon cerveau s'en est imprégné à un niveau inconscient.

En d'autres termes, en modelant mon identité sous un nouveau jour, je me rendais compte que par effet collatéral, j'avais développé de nouvelles croyances, de nouvelles attitudes et de nouveaux comportements. L'effet fut très puissant. Car l'identité est ce qui définit nos actes.

Par conséquent, changez votre identité. Et vous changerez votre façon de réagir et de prendre vos décisions dans votre vie.

[Exercice] être bien avec soi-même

[1]Prenez votre cahier de bord du succès. Sur une nouvelle page vierge, en haut de page, nommez l'exercice, puis suivez les différentes étapes ci-dessous.

Étape numéro un : prenez conscience de vos étiquettes  limitantes

Après cela, prenez un moment, afin de définir avec lucidité les différentes étiquettes que vous vous êtes collées sur le dos et qui n'aident pas à être bien avec soi-même. Tout comme celles que les autres vous ont collées sur le dos. Cette première étape est très importante.

Étape numéro deux : créez de nouvelles étiquettes dynamisantes

Comme je l'ai fait à quelques années, amusez-vous de façon créative à déterminer la nouvelle personne que vous devez être afin de réaliser vos rêves et vos aspirations.

Pour cela, vous pouvez créer des étiquettes dynamisantes en vous servant de personnages inspirants, comme je l'avais fait. Vous pouvez aussi utiliser des adjectifs dynamisants. Ou encore des traits de caractère qui pourraient soutenir vos efforts pour arriver à façonner votre existence comme vous le désirez. 


A ce sujet, servez-vous de mon exemple. Prenez le temps qu'il faut. 

Étape numéro trois : relisez à voix haute vos nouvelles étiquettes

Chaque soir, avant de vous endormir, prenez le temps de vous isoler et de relire ces nouvelles étiquettes que vous vous êtes affublées, à voix haute (ou à voix basse si ce n'est pas possible).

A cet effet, répétez ce processus, avec le niveau d'énergie positive qui correspond à l'étiquette en question. Mieux, créez une image mentale qui correspond à cette étiquette dynamisante. 


Au plus, vous mélangerez, images, sons, et ressentis, au plus votre cerveau va imprimer rapidement ces nouvelles données.

C'est le principe de la neuroplasticité en action (comme vous l'avez déjà probablement déjà découvert dans ce blog).

Faites cet exercice au minimum vingt-et-un jours pour être à nouveau bien avec vous-même

Puis, ressentez les effets positifs de cette nouvelle identité sur vos comportements, vos actions, vos perceptions et vos prises de décision. Tout comme sur vos croyances psychologiques et sur vos valeurs.

En conclusion, ce processus peut vraiment booster sa capacité à être bien avec soi-même. Alors, vous savez sans doute ce qu'il vous reste à faire, non ? 

[1] Si vous le désirez, téléchargez votre carnet de bord du succès et imprimez-le afin d'y écrire directement les réponses de votre exercice :

 http://vous-illimite.com/outils-gratuits/ 
>