Comment stopper l’auto sabotage ? L’incroyable histoire de Michael Carroll (ou ce que les gens heureux ne font jamais)

Vos croyances psychologiques déterminent ce que vous êtes capables de faire ou de réaliser dans votre existence. Découvrez dans cet article, combien l'histoire de Michael Carroll est édifiante. Elle montre à quel point le pouvoir de nos croyances psychologiques peut littéralement nous catapulter vers l'existence de nos rêves. Ou au contraire, être une rampe de lancement vers l'auto Sabotage.

auto sabotage

Aussi, vous êtes déjà un(e) habitué(e) de ce blog ? Vous avez alors probablement déjà conscience de trois choses essentielles, si vous désirez cultiver le succès dans votre existence.

En premier lieu, vous savez maintenant qu’il est essentiel d’embrasser votre passé. Tout comme vous venez de prendre conscience que la vision du succès est essentielle, si vous désirez savoir où vous rendre dans votre existence.

Autrement dit, savoir quel avion prendre est donc primordial si vous souhaitez vous rendre là vous désirez dans l'existence. Mais qu'adviendrait-il selon vous, si l'avion dans lequel vous voyagez laissait ses aérofreins durant toute la durée du vol ?

A ce sujet, si vous ne savez pas ce que sont les aérofreins d'un avion, vous vous rendez compte de leur utilité lorsque vous atterrissez. Ce sont les freins qu'utilise l'avion pour diminuer sa vitesse lors de l'atterrissage. Si l'avion, par contre, laissait actif les aérofreins alors qu'il est en vol, il perdrait de la vitesse et s'écraserait.

Votre système de croyances est  un peu comme ces aérofreins dans votre existence 

Savez-vous que vos croyances personnelles peuvent devenir un véritable cause d'auto sabotage dans votre vie si vous n'y prenez pas garde.

Dès lors, si vous laissez vos croyances psychologiques vous freiner, l'avion du succès dans lequel vous souhaitez voyager n'atterrira jamais.

Autrement dit, même si vous possédez la meilleure vision et volonté du monde pour réussir votre existence, votre système de croyances psychologique peut littéralement vous faire échouer.

Tout comme vous rendre malheureux, triste ou encore déprimé. Vos croyances psychologiques déterminent ce que vous êtes capables de faire ou de réaliser dans votre existence.

A ce sujet, vous avez construit au fur et à mesure de vos expériences de vie, une prison mentale qui détermine votre zone de confort personnelle.

Votre zone de confort personnelle

Votre zone de confort est votre limite mentale invisible qui délimite les choses que vous vous sentez capables de faire, des choses que vous vous sentez incapables de faire.

Par conséquent, elle délimite donc les champs du possible dans votre existence et peut auto saboter bien malgré vous, tous vos efforts pour atteindre le succès et le bonheur edans votre vie.

Voilà ce que sont vos croyances psychologiques

A cet effet, les personnes qui rencontrent le succès et le bonheur dans leur existence,sont celles qui ont réussi à transformer leurs croyances limitantes en croyance dynamisante. Car ce que vous pensez de vous-même, des autres et de la vie, détermine les actions que vous êtes capables de poser.

Surtout, laissez vos croyances limitantes vous freiner, et vous subirez l'échec, et la frustration dans votre existence.

A contrario, transformez vos croyances limitantes en croyances dynamisantes, et vous ferez décoller votre avion vers la destination succès. C'est ce que nous allons voir dans cet article.

Il pensait que son gain au lotto allait changer sa vie. Son auto sabotage en a décidé autrement

L'histoire de Michael Carroll est édifiante. C'est celle de l'auto sabotage personnifié. Elle montre à quel point le pouvoir de nos croyances psychologiques peut littéralement nous catapulter vers l'existence de nos rêves. Ou au contraire, être une rampe de lancement pour l'enfer, la misère et le désespoir.

A ce propos, Michael Carroll est un Anglais dont le destin - digne d'un film hollywoodien - fit la une de la presse à scandale d'Outre-manche. Et pour cause. Alors qu'il avait à peine dix-huitmois, le père de Michael Carroll fut emprisonné pour avoir tué un couple lors d'une dispute dans un dancing en Angleterre.

Peu de temps après sa remise en liberté, les parents de Michael Carroll divorcèrent. Son père mourra ensuite d'une crise cardiaque, alors que Michael Carroll n'avait que 10 ans.

Sa maman, jeune veuve, travaillait dans une usine de conditionnement de boîtes de conserve et continua à faire sa vie, malgré la difficulté du quotidien.

La vie familiale du jeune Michael Carroll fut houleuse

Il connut en effet plusieurs beaux-pères différents, dont l'un d’entre-deux l'enfermait dans sa chambre pendant des heures après qu’il l’eût frappé. Et ce rituel honteux était quasi journalier. Dès lors, la scolarité de Michael Carroll en pâtit durement.

Il fut diagnostiqué rapidement comme étant un enfant atteint de troubles de déficit de l'attention. Ses résultats scolaires, par voie de conséquence, devinrent catastrophiques. Résultat ? À l’âge de douze ans, il ne savait ni lire, ni écrire.

Ensuite, adolescent, et manquant cruellement d'estime de lui, le jeune Michael Carroll commença alors une lente descente aux enfers. Il fut emprisonné à l’âge de treize ans à la prison Holleley Bay, dans la région anglaise du Suffolk. Il mit néanmoins à contribution ce passage en prison pour apprendre à lire et à écrire.

Mais malgré cette belle éclaircie dans sa vie, son environnement familial et ses expériences de vie douloureuse l'enfermèrent peu à peu dans une prison mentale. celle de l'auto sabotage à outrance. Où les mots haine, peur, dégoût de la société, en ont constitué petit à petit les briques.

Novembre deux-mille-deux

Après cela, un événement exceptionnel marqua au fer rouge la vie de Michael Carroll. Il gagna en effet l'équivalent de quinze millions d’euros à la loterie anglaise. Cet événement était d'autant troublant, que Michael Carroll ne possédait même pas à l’époque de compte bancaire.

Ce qui constituerait une opportunité formidable de changement de vie évident pour beaucoup, fut au contraire pour Michael Carroll, le début d'une lente agonie. 


En effet, les vieilles croyances et les démons de Michael Carroll reprirent très vite le dessus et l'auto sabotèrent bien malgré lui. Ce multimillionnaire commença alors une vie de débauche et de problèmes judiciaires. 

En deux mille quatre, il fut arrêté par la police pour avoir conduit son bolide sans plaque et sans assurance, et condamnée à payer plusieurs dizaines de milliers d’euros. Son alcoolisme chronique lui valut ensuite des déboires avec la justice.

Ensuite, en juin deux mille cinq, il fut jugé et condamné pour avoir détruit trente-deux voitures et vitrines avec des billes d'acier. Il fut condamné à deux-cent-quarante heures de travail d'intérêt public.

En deux-mille-six, Michael Carroll fut emprisonné pendant neuf mois, pour bagarres et rixes à répétition

Il continua inexorablement sa longue descente aux enfers. En deux mille treize Michael Carroll se déclara publiquement fauché. Il travaille comme ouvrier chez Walker Shortbread.

A ce sujet, son entourage dit de lui que c'est un homme brisé par le malheur et par la lapidation de sa fortune. Partie en fumée dans l'achat, de voitures de luxe, médicaments, drogue, et investissements immobiliers fumeux.

Vous voyez, il y a une leçon très importante à retenir de cette histoire d'auto sabotage malheureuse. Quelle est-elle ? Michael Carroll pensait qu'en obtenant des richesses extérieures, il pouvait réussir sa vie. Pourtant, c'est le contraire qui s'est passé. 


En conclusion, si nous sommes conditionnés à penser que nous ne valons rien, que nous ne méritons pas d'être heureux et aimés pour ce que nous sommes, nous ne serons pas heureux. Si encore nous croyons que le bonheur ne sonnera jamais à notre porte, alors nous vivons une vie qui reflétera l'état de nos croyances limitantes.

Sa conception limitée du monde et du bonheur l’a sans cesse rappelé à l'ordre.


Malgré un cadeau financier exceptionnel et providentiel. Et rien ne permit de changer la donne. Pas même une fortune colossale estimée à environ quinze millions d’euros. Auto sabotage, me dites-vous ?

A propos de l'auteur

Autorité reconnue en développement personnel, diplômé en psychologie clinique, coach de vie et expert en psychologie de la performance, Renaud Czerwiec est surnommé "le coach qui murmure à l'oreille des accomplisseurs". En effet, dans sa carrière, il a accompagné en tant que coach et hypnothérapeute, des accomplisseurs de tous horizons (sportifs de haut-niveau, CEO, entrepreneurs de start-up, leaders influents, artistes, écrivains).

  • Jona cardo dit :

    Quel auto sabotage cette histoire de dingue ! L’argent ne fait pas le bonheur vu de cet angle. Mais on peut être aussi heureux tout en ayant du blé, cela dépend de nos croyances, c’est à méditer en tout cas…

  • >