Ce que vous devez absolument faire pour garder le contrôle de soi (partie 1)

Dans cet article qui va vous apprendre comment garder le contrôle de soi, découvrez pourquoi le pouvoir des sous-modalités peut vous ouvrir vers de nouveaux horizons de vie quasi illimités. Vraiment. Il peut transformer la façon dont vous vous représentez les événements de votre vie. Même les plus difficiles. Qu'est-ce que cela changerait concrètement pour vous ? Beaucoup de choses, évidemment.

garder le contrôle de soi

« Tu fais toute une montagne de ce problème. »

« Je me sens écrasé par le poids des responsabilités. »

« Ce jeune homme semble être promis à un avenir brillant. »

« L’avenir me paraît bien sombre pour cette entreprise. »

Vous avez probablement déjà entendu ces expressions populaires de la langue française. À elles seules, elles résument à merveille la façon dont nos sens influencent notre façon de nous représenter ce que nous expérimentons dans notre quotidien.

Garder le contrôle de soi dépend de la façon dont nous interprétons les événements auxquels nous sommes confrontés

A ce propos, petite question à cinq euros. Comment savez-vous que le gâteau que vous voyez est un gâteau ? Cette question peut paraître stupide, non ? Cette opération en apparence toute simple requiert néanmoins toute une mécanique interne dans votre cerveau.

Alors, comment peut-on savoir qu'un gâteau, est un gâteau ?

Votre cerveau, depuis votre plus jeune âge, enregistre à travers vos cinq sens toutes vos expériences de vie emmagasinées.

Par conséquent, qu'il s'agisse de regarder un merveilleux coucher de soleil, ou de voir ce molosse menaçant qui semblent attiré par vos mollets. Ou encore de vous remémorer les sons de la musique de votre mariage. Ou pour finir, des pleurs de votre bébé qui est malade

Autrement dit, toutes ces expériences, heureuses, neutres ou malheureuses, s'inscrivent dans votre mémoire grâce à vos cinq sens.

Vos cinq sens sont des caméras et les micros enregistrant vos expériences de vie dans le disque dur de votre cerveau

Maintenant, reprenons si vous le voulez bien, les expressions que je viens de vous citer ci-dessus. Comment réagiriez-vous :

  • Si la montagne à laquelle vous faites face devient une taupinière ?
  • Si le poids de vos responsabilités devient aussi léger qu'une plume ?
  • Si ce jeune homme semble être maintenant promis à un avenir sombre ?
  • Si l'avenir paraît maintenant radieux pour cette entreprise ?

Cela change forcément la donne, non ? Une montagne qui devient taupinière, équivaut au final à un problème qui se réduit à peau de chagrin.

Dès lors, si le poids de mes responsabilités est aussi léger qu'une plume, celui-ci ne m'écrase plus. Si au lieu que mon avenir soit sombre, celui-ci devient lumineux, cela devient beaucoup plus sympathique, non ?

Est-il beaucoup plus facile de garder le contrôle de soi quand nos obstacles deviennent beaucoup plus petits dans notre esprit ? Oui, évidemment !

A cet effet, cette petite réflexion facétieuse montre qu'il est possible de changer la façon de percevoir une situation, en changeant les sous-modalités de ce que vous voyez, de ce que vous entendez et de ce que vous ressentez.

A ce sujet, imaginez dans votre esprit un problème gros comme une montagne. Visualisez-le vraiment. Imaginez votre problème grand comme une montagne. Puis grâce à votre imagination, voyez votre montagne diminuer à vue d'œil pour se transformer en minuscule taupinière.

Faites-le vraiment

Que va-t-il se passer dans votre esprit ? Il y a de fortes chances que la façon dont vous percevez votre problème va totalement changer. Et c'est là que cela devient très intéressant pour vous.

En d'autres termes, il devient possible de transformer l'impact émotionnel de vos souvenirs passés négatifs en changeant les sous-modalités visuelles, auditives et kinesthésiques de vos expériences malheureuses.

Que sont les sous-modalités visuelles d'une expérience ?

Imaginez à nouveau la montagne dans votre esprit. L'image qui vous vient en tête est-elle panoramique où est-elle délimitée par un cadre ? L'image, paraît-elle lointaine ou proche ? L'image, est-elle plutôt lumineuse ou plutôt sombre ? L'image, est-elle en couleur ou en noir et blanc ? Enfin, l'image est-elle animée ou plutôt fixe ?

Par conséquent, en vous demandant de transformer l’immense montagne en minuscule taupinière dans votre esprit, vous avez automatiquement changé les sous-modalités visuelles de votre expérience en transformant la structure de l'image. Autrement dit, la structure de votre expérience.

Que sont les sous-modalités auditives d'une expérience ?

Fermez à nouveau les yeux, voulez-vous ? Reprenez contact avec un souvenir triste de votre vie. Je vous laisse quelques secondes. Vous y êtes ? Imaginez maintenant, la musique la plus triste possible qui pourrait accompagner ce moment difficile. Je vous laisse quelques instants.

Après cela, reconnectez-vous à votre souvenir douloureux quelques secondes, en y ajoutant une musique triste qui colle à l’atmosphère de cette scène mentale.

O.K ? Bien, maintenant imaginez que vous ayez les pouvoirs d'un metteur en scène mental. À la place de la musique triste, rejouez cette scène dans votre esprit, mais en changeant la musique de fond. Par exemple, vous pourriez mettre une chanson de cirque, ou toute autre musique délirante, comme le générique du dessin animé de Bob L’éponge.

Faites-le quelques instants. Rejouez mentalement cette même scène, mais avec la nouvelle musique de remplacement. Et posez-vous la question suivante : l'impact émotionnel de votre souvenir négatif, a-t-il changé ? Je serais prêt à parier que oui. Sans aucun doute.

Que sont les sous-modalités kinesthésiques d’une expérience ?

Ensuite, reprenez à nouveau l'exemple de ce souvenir triste de votre vie. Vous y êtes ? Reprenez contact avec ce souvenir et concentrez-vous particulièrement sur les sentiments et les sensations présentes dans votre corps.

Dès lors, que ressentez-vous en vous-même ? Si votre sensation désagréable devait avoir une forme, quelle serait cette forme ? Si votre sentiment devait avoir un poids, quel serait ce poids ? Enfin, si votre sentiment devait avoir une texture, quelle serait la nature de cette texture ?

Je vous laisse quelques secondes pour faire l'expérience dans votre esprit.

Bien. Maintenant imaginez que vous puissiez visualiser la forme, la couleur, la texture et le poids de ce sentiment négatif présent en vous-même. Imaginez que vous ayez le pouvoir de faire sortir mentalement cette sensation de votre corps et de l'éloigner à un mètre devant vous. Faites-le mentalement. Vous y êtes ?

Après cela, imaginez une sorte de conteneur mental dans lequel vous pourriez placer cette sensation négative. Quelle serait la forme de cette boîte, sa texture et sa couleur ?

Ensuite, par la pensée, placez votre sensation négative dans la boîte. Maintenant déformez mentalement la boîte puis faites la monter par la pensée le plus haut possible au-dessus de vous. Aussi loin qu'elle disparaît carrément de votre champ de vision. Imaginez qu'elle monte si haut qu'elle atteint le soleil. Vous y êtes ?

Parfait, maintenant imaginez que cette boîte fonde dans le soleil, et en ressorte sous la forme d'un rayon lumineux. Ceux-ci pénètrent alors votre peau, votre visage et votre corps tout entier d’une lumière bienfaisante et douce.

A cet effet, je vous laisse par vous-même vous imprégner des sensations de ce que vous venez de réaliser. Il y a de fortes chances que votre sensation négative liée à ce souvenir douloureux ait disparue, n’est-elle pas ?

Les sous-modalités, un moyen extraordinaires de garder le contrôle de soi en vous libérant de vos émotions et souvenirs négatifs


En d'autres termes, en apprenant à modeler vos sous-modalités, vous envoyez de nouveaux signaux à votre cerveau. L'impact émotionnel négatif de vos souvenirs, perceptions et sentiments en sera dès lors totalement transformé.

Par conséquent, si nous apprenons à rétrécir, à obscurcir, réduire le volume sonore ou encore immobiliser les images de nos souvenirs et perceptions douloureux, nous pouvons alors ôter l'impact négatif qu'ils ont sur nos comportements. 

Votre esprit détient des caractéristiques vraiment étonnantes

Surtout, vous l'avez expérimenté par vous-même dans ces quelques petites expériences amusantes. Grâce aux exercices spécifiques de ce blog, vous apprendrez à devenir maître dans l'art d'utiliser votre esprit à votre avantage pour garder le contrôle de soi .

Dès lors, comprenez-vous maintenant pourquoi il est important de connaître la façon dont votre esprit fonctionne, si vous désirez vraiment apporter de profonds changements dans votre existence. Cela change la donne, non ?

Par conséquent, les personnes qui réussissent, les gagnants qui obtiennent des résultats extraordinaires dans leur vie, sont ceux qui savent comment maîtriser les paramètres de leur esprit. Votre esprit est comme un outil. Mal utilisé, il vous emmènera loin de ce que vous désirez.

Jessica Witt de l'université d'État du Colorado et ses collègues ont étudié le pouvoir des sous-modalités dans le sport de haut niveau

Ces études récentes montrent que les capacités sportives des athlètes sont fortement influencées par la perception qu'ils ont de la taille, de la vitesse et de la distance.

A ce sujet, dans une interview qu'elle a donnée au journal britannique The Guardian, elle nous explique que les joueurs de football américain qui marquent le plus de points au pied, percevaient le but comme étant plus grand que ceux qui en marquaient moins.

Elle ajoute ensuite : « Nous avons également étudié la façon dont les nageurs professionnels perçoivent les distances sous-marines comme étant plus petites que les nageurs non-professionnels. »

Après cela, vous comprenez comment cette expression« Ils font une montagne d'une taupinière », prend ici tout son sens ?

En conclusion, les nageurs professionnels ont tendance à transformer les montagnes que représente la longueur du bassin en taupinière dans leur esprit. C'est-à-dire qu'ils perçoivent volontairement la longueur des bassins plus petite que les nageurs non-professionnels. Résultat ? Ils perçoivent l'effort comme étant moins douloureux, et moins difficile.

Après cela, vous désirez découvrir comment garder le contrôle de soi ? Cliquez ici pour découvrir la deuxième partie de cet article inspirant.

A propos de l'auteur

Autorité reconnue en développement personnel, diplômé en psychologie clinique, coach de vie et expert en psychologie de la performance, Renaud Czerwiec est surnommé "le coach qui murmure à l'oreille des accomplisseurs". En effet, dans sa carrière, il a accompagné en tant que coach et hypnothérapeute, des accomplisseurs de tous horizons (sportifs de haut-niveau, CEO, entrepreneurs de start-up, leaders influents, artistes, écrivains).

>